Social

Enseignement supérieur – Le Seces Antananarivo persiste et signe

Les membres du Seces section Antananarivo à la sortie  de leur réunion.

Les enseignants chercheurs et chercheurs enseignants (Seces) section Antananarivo ont maintenu leur grève. Ils ont fait sortir des étudiants en plein cours.

Les enseignants chercheurs et chercheurs enseignants, (Seces) section Antananarivo, matérialisent leur mécontentement face à l’insatisfaction de leurs revendications. Ils ont fait sortir des étudiants de leur salle à la Faculté des Lettres et des sciences humaines, hier, pendant leur manifestation dans le campus universitaire. « Cet enseignant qui avait continué à dispenser des cours n’était pas au courant de cette grève du Seces, c’est pourquoi il a poursuivi ses cours. Après qu’on lui a expliqué notre manifestation, il a décidé de nous suivre », explique le professeur Sammy Grégoire Ravelonirina, président du Seces section Antananarivo.

Le Seces Antananarivo a suspendu les activités depuis mardi. Le 7 mars, ils ont déposé un préavis de grève. Hier, ces membres ont parcouru les départements de l’ancienne faculté des Lettres et des sciences humaines et ceux de l’Économie, gestion et sociologie, pour vérifier les enseignants qui ne respectaient pas la suspension d’activités d’enseignement et de recherche. Ils n’ont pas, toutefois, perturbé les soutenances qui se tenaient dans les deux facultés.

Le Seces crie victoire.
« Vous voyez que tous les enseignants ont suspendu leurs activités », a indiqué le président du Seces Antananarivo.

Revendications
Alors que dans quelques Départements, à savoir celui du Droit, les activités d’enseignement ont continué. Par ailleurs, certains départements sont encore en vacances cette semaine. «La prise de contact n’aura lieu que la semaine prochaine », souligne un étudiant du Département de Gestion.

Ce syndicat revendique la modification du mode d’élection du président de l’université en suffrage universel direct. Il réclame, également, le paiement des reliquats des heures complémentaires, l’accord des demandes de dérogation des enseignants-chercheurs retraités qui réclame leur maintien. Jusqu’à hier, leurs revendications ne sont pas satisfaites. Le Seces Antananarivo donne rendez-vous lundi prochain pour la poursuite de leurs manifestations.