Actualités Economie

Coopération – Des investisseurs japonais attendus

Le Jetro va mener une mission commerciale à Madagascar au mois de mars. Plusieurs membres du secteur privé japonais vont faire le déplacement.

Suite logique. La tenue de l’évènement Madagascar Japan Business Forum dans la capitale japonaise, à Tokyo, le 5 décembre, a reçu un écho positif de la part des investisseurs japonais. Une mission d’affaires organisée par le Japan External Trade Organisation (Jetro) est attendue au mois de mars, à Antananarivo. Certains opérateurs, selon les informations obtenues auprès de l’Economic development board of Mada­gascar (EDBM), n’atten­draient pas cette mission commerciale pour s’investir dans le pays. « Des opérateurs japonais viendront à Madagascar en janvier afin de créer leurs sociétés », a déclaré Eric Robson Andriamihajama­nanirina, directeur général de l’EDBM.
Les investisseurs semblent s’intéresser à saisir cette opportunité d’investissements. L’engouement des opérateurs japonais à ce forum le témoigne. D’après Johary Rajosefa, directeur du service aux investissements auprès de l’EDBM, ils étaient plus de deux cents opérateurs nippons à être présents à ce forum d’affaires. « Ils sont issus de divers secteurs d’activités comme le tourisme, la pêche, l’agri-business, les mines, les infrastructures, la finance », avait déclaré ce responsable, hier.
Mais le secteur infrastructure semble être le domaine privilégié. Surtout qu’une centaine d’investisseurs japonais avait fait un déplacement dans la Grande île au mois de juillet pour une conférence sur les infrastructures de qualité.

Domaine privilégié
La déclaration d’un responsable étatique du Japon va même dans ce sens. « Les entreprises japonaises s’intéressent aux infrastructures à Madagascar, surtout les routes et les ponts, le développement portuaire », a annoncé, pour sa part, Koichi Yoshida, vice-ministre des infrastructures et du développement de Hokkaido, lors de ce forum. À Mada­gascar, des sociétés japonaises ont fait leurs preuves dans ce domaine. C’est le cas, par exemple, de Daiho Corpo­ration, avec la construction du Port Ehoala à Tolagnaro.
Pour le déploiement de ces activités, les membres du secteur privé japonais bénéficient d’un soutien du Jetro. Cette Agence japonaise de la promotion du commerce extérieur œuvre au renforcement des relations entre le Japon et l’Afrique, en encourageant, notamment, les échanges commerciaux et en contribuant à la croissance économique des pays africains. Pour le renforcement de la coopération économique entre le Japon et Madagascar, cette agence japonaise va signer un protocole d’accord avec l’EDBM durant sa mission commerciale, au mois de mars.

Lova Rafidiarisoa