Actualités Region

Antsirabe – La Charte des handicapés à appliquer

La commune urbaine d’Antsirabe a établi une Charte sur les droits des personnes handicapées. Il s’agit, en particulier, de permettre leur accessibilité aux services publics.

Tout reste à faire pour que les services publics soient accessibles, dans la pratique au quotidien, à tout le monde. Le groupement régional des associations de personnes handicapées du Vakinankaratra (Graphav), réunissant treize associations, se bat, depuis des années, pour l’application de leurs droits au niveau de la société. Afin de leur permettre de vivre sans contrainte et avec sérénité comme des personnes normales, une « Charte des personnes handicapées » au sein de la commune urbaine d’Antsirabe a été créée et mise en application depuis quelques années.
« Grâce à cette charte et aux nombreuses sensibilisations effectuées, la discrimination sociale directe, comme le mauvais traitement à l’encontre des personnes en situation de handicap, commence à s’estomper », note Lolona Mamisoa Ralivasoanirina, présidente de l’association des femmes handicapées du Vakinankaratra.
« Toutefois, nous percevons encore, en quelque sorte, de la discrimination indirecte par la société comme l’absence des rampes qui nous permettront d’acquérir l’accessibilité aux nombreux bureaux administratifs, ainsi qu’aux infrastructures scolaires et universitaires », tempère-t-elle.
Les résultats sont donc apparemment mitigés. À cause de cette défaillance au niveau des infrastructures, les personnes handicapées ont du mal à jouir de leurs droits.

Défaillance
C’est pourquoi le comité de suivi de l’application de la charte, présidé par la commune urbaine d’Antsirabe, par le biais de Tovohaja Rajohnson, deuxième adjoint au maire, ne cesse d’interpeller toutes les entités concernées afin qu’elles prennent en considération l’application, point par point, de son contenu. Autrement dit, les règles à respecter en faveur des personnes en situation de handicap existent déjà : il suffit de les appliquer à la lettre pour que la discrimination objective disparaisse.

Angola Ny Avo