Actualités Economie

Foire Internationale de l’agriculture – Les offres montent en grade

La FIA ambitionne de faire revivre les produits premiums  de Madagascar.

La deuxième édition veut démontrer que les produits proposés gagnent en innovation et en variété.

Mieux. Les offres ainsi que les produits présentés s’améliorent par rapport à ceux de la première édition de l’année dernière. Divers acteurs du secteur primaire et de la transformation agricole innovent en présentant des produits différenciés et concurrentiels, pouvant très bien affronter l’exportation. Les produits transformés issus de l’Agriculture pullulent ainsi au Forello Expo Tanjombato, depuis hier, premier jour de la foire internationale.
Outre l’Agroalimentaire qui gagne du terrain, les matériels agricoles sont en démonstration. Des impressions « haute définition » sur tout support d’emballage n’ont plus besoin d’être faites à l’étranger. Des légumes secs encore inconnus constituent un attrait pour beaucoup. Des formations express en élevage sont disponibles. À croire qu’à travers cette foire qui veut surtout « prouver la capacité agricole du pays, le savoir-faire et le faire-savoir, à rejoindre les besoins du marché, local et international », comme l’a souligné l’agence Première ligne, organisatrice de l’événement, le secteur de l’agriculture, de l’agribusiness et de l’agroalimentaire avance. Cependant, le taux de croissance de l’agriculture reste faible. Il est de 2,7%, ce qui est encore inférieur à celui de la croissance démographique qui est actuellement de 2,8%. Le secteur agricole représente 29,1% du PIB du pays et emploie, pourtant, plus de 80% de la population active.

Ambition
Madagascar ambitionne de devenir le grenier de l’océan Indien et être auto-suffisant en riz en 2020. « L’objectif est d’atteindre un taux de croissance agricole de 6% par an. La politique de l’agriculture repose ainsi sur trois piliers qui sont l’agriculture familiale, l’agro-business et l’agro-industrie », souligne le ministre de l’Agriculture et de l’élevage, Harison Randriari-manana à l’ouverture de la foire. « Beaucoup d’efforts ont été et sont déployés pour avancer. Nous avons par exemple obtenu, cette année, la meilleure récolte en riz depuis quinze ans. Quatre millions trente tonnes de paddy en 2018 s’il était de trois millions cent mille en 2017. Soit près de 30% d’augmentation », indique-t-il.
Malgré les « petits » soucis des paysans agriculteurs, expliqués, hier, par le président de la Chambre d’Agriculture, les discours ont positivé la situation. « La restructuration de la filière agricole se fait en différentes étapes, à commencer par la sécurisation foncière. Les actions des différents acteurs doivent aboutir à des intérêts durables  », a encore martelé le président de la République par intérim, Rivo Rakotovao.
Des représentants des pays comme le Maroc, la Chine, le Vietnam ou encore l’Indonésie, et des grands groupes européens ont fait le déplacement pour constater et engager des relations avec des producteurs agricoles et des commerçants, exportateurs ou transformateurs du pays. La Foire internationale de l’Agriculture, de l’agribusiness et de l’agroindustrie (FIA) se tient encore jusqu’à dimanche.

1 commentaire

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • Efa iaraha mahalala fa tena tsara tokoa ny ezaka nataon’ny filoha. Misokatra ho amin’ny rehetra mantsy ny malagasy amin’izao fotoana izao. Efa tsapa mantsy fa tapaka ny fifandraisana tamin’ireny andron’ny tetezamita ireny.

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité