L'Express de Madagascar

Campagne Électorale – L’accès aux médias réglementé

Équitable. Les directeurs de campagne de chaque candidat peuvent affiner leurs plans de communication. L’accès aux médias publics et privés pendant la période de propagande électorale pour chaque prétendant à la magistrature suprême est réglementé. Le principe de l’égalité et de l’équité doit être ainsi respecté. « Le principe de l’égalité s’applique pour la télévision et la radio nationale tandis que celui de l’équité doit être observé par les médias privés », explique Thierry Rakotonarivo, vice-président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI).
Pilier de la communication politique, ceux qui maîtrisent les médias ont un avantage certain par rapport à leurs concurrents. Afin d’égaliser les chances des candidats, l’article 57 de la loi organique relative au régime général des élections et des référendums dispose le respect des principes fondamentaux telles que « l’impartialité du service public de la communication audiovisuelle assurée par les services de radiodiffusion et de télévision publiques et l’équité et l’égalité des chances entre tous les candidats». Afin de rendre effectif ces principes, la CENI dans le chronogramme détaillé diffusé dans son site web prévoit à partir du 10 septembre « un tirage au sort pour les temps d’antenne et la programmation des diffusions [pour chaque candidat] à la RNM et à la TVM ». Cela inclut le niveau national mais concerne également les antennes régionales de la RNM et de la TVM.
Concernant les médias privés, le principe de l’équité doit être respecté. Cela concerne l’accès de tous les candidats aux plages réservées pour les campagnes électorales. « Si un candidat peut payer le tarif imposé par une émission radiophonique ou télévisée, la station ne peut lui refuser cela même s’il a une ligne éditoriale différente », continue Thierry Rakotonarivo. Toutefois, « le principe de l’équité des temps d’antenne ne s’applique pas aux émissions véhiculant les lignes éditoriales », précise l’article 110 de la loi électorale.