Actualités Social

Passation de service – Projection d’un système de santé fort

Continuité.Le nouveau ministre de la Santé publique, le professeur Yoël Harinirina Rantomalala, projette la mise en place d’un système de santé fort. « Pour que nos actions aient un impact direct sur la vie quotidienne de la population », lance-t-il, hier, durant sa passation de service avec le professeur Mamy Lalatiana Andriama­narivo, dans la salle de conférence du ministère à Ambohidahy.
Ce spécialiste de l’urologie ferait de sa priorité la bonne gouvernance et la lutte contre la corruption. Il compte poursuivre les programmes déjà en marche dans ce ministère, à savoir, la Couverture de santé universelle (CSU). Il améliorera, en outre, les offres de service au niveau des formations sanitaires et assurera l’égalité de soin pour tous, pour encourager la grande masse à rejoindre les centres de santé, en cas de maladie. Il ne négligera pas la lutte contre les épidémies comme la peste, la poliomyélite, et renforcerait la surveillance épidémiologique.
Le professeur Yoël Hari­nirina Rantomalala invite son équipe et tout le personnel de la santé publique à savoir exploiter d’abord les propres moyens en main, avant de demander l’aide des partenaires. Il fait appel aux partenaires techniques et financiers, pour coopérer dans l’amélioration de la santé du grand public. Le professeur Mamy Lalatiana Andriamanarivo, quant à lui, est fier de ses multiples réalisations durant ses trois ans et demi de mandat, à savoir le recrutement de trois mille agents de santé, la construction d’une trentaine de formations sanitaires avec des blocs opératoires, dans des zones enclavées, l’équipement des centres hospitaliers universitaires par du matériel de dernier cri, la réussite de la lutte contre la poliomyélite et l’épidémie de peste urbaine, en 2017. Il reste beaucoup à faire pour améliorer le système de santé.