Economie

Footage de gueule

À partir de ce jour, le foot éclipsera toutes les autres actualités, en particulier la crise politique. La fièvre du ballon fera oublier la fièvre d’Ebola sur tout le continent africain qui n’aura d’yeux que pour ses stars, en l’occurrence l’Égyptien Mohamed Salah et le Sénégalais Sadio Mane. Le foot fait bien les choses souvent. Grâce au Mondial le Premier ministre Christian Ntsay et son gouvernement pourront peut-être travailler tranquillement comme il le souhaite.

La tension va baisser inévitablement d’un cran tandis que l’attention sera braquée tous les jours sur les stades russes pendant un mois. La crise passera au second plan et les vives contestations à propos de certaines nominations baisseront en intensité. Le remplacement exigé par celle qui est à la Constitution ce que la Fifa est au foot, aurait dû être une occasion pour assainir le gouvernement et se donner une nouvelle image vis à vis de l’opinion. Malheureusement l’entraîneur et le capitaine d’équipe du gouvernement ont manqué une occasion de laisser aux vestiaires des joueurs véreux, convaincus de dopage.

Que le gouvernement soit composé exclusivement de proches du Président, qu’ils soient HVM ou pas, ce n’est que logique et çà aurait dû être comme çà depuis le premier gouvernement, étant donné qu’il a été le vainqueur de la présidentielle et ne devait surtout pas sa victoire à ses concurrents battus dont il a récupéré quelques uns et les a intégrés dans le gouvernement. À quatre reprises on a eu droit à un gouvernement sans identité, hétéroclite, insaisissable et surtout inefficace. À chaque remaniement, les supporters attendent que l’entraîneur prenne des joueurs valables à la place des déchets du mercato, mais à tous les coups leurs espoirs sont déçus.

Les choix ont toujours été politiques et n’avaient aucun aspect technique. C’est encore le cas cette fois ci. Alors que les caïds du parvis et leurs partisans ne voulaient plus d’éléments du HVM dans le gouvernement, le fameux accord politique dont le contenu est gardé minutieusement secret, a permis au Président de garder la majorité des sièges au sein du gouvernement. Ce qui n’est d’ailleurs pas usurpé malgré la décision de la HCC, étant donné le nombre de parlementaires « adoptés » par le HVM ainsi que le nombre de maires dont il dispose. Là où le bât blesse, c’est quand l’entraîneur reprend des joueurs parmi les plus décriés par tout un stade pour avoir lapidé l’arbitre et pour avoir consommé des produits interdits ayant pour effet d’augmenter le volume musculaire… du portefeuille. En outre, la composition a de quoi surprendre étant donné qu’un gardien de but joue devant et un ramasseur se retrouve sur le terrain.

Un véritable scandale pour les supporters déjà réputés être les plus durs au monde et qui ont décidé d’empêcher ces joueurs de monter sur le terrain. Il a fallu reporter le match dans la nuit et à huis clos pour que le remplacement puisse s’effectuer.

Tout n’est pas terminé. Les footeux ont juré de ne pas laisser passer ce footage de gueule. Ils ont déjà réclamé la tête du nouvel entraîneur qui vient juste d’être nommé. On ne peut pas se permettre un tel caprice à vingt quatre heures du début du Mondial. Ce serait un suicide, même si on est réduit à suivre les matches sur le petit écran. Avec une telle façon de sélectionner les joueurs en fonction de leur appartenance politique, de leur région d’origine, de leur ethnie, on devra attendre le Mondial de 3018  dans les îles éparses pour être qualifié. Bon courage et que le pire ne l’emporte pas.

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité