Actualités Economie

Commerce – Des produits de soin douteux sur le marché

La plupart des produits naturels faits artisanalement ne font pas mention de date d’expiration.

Business. Des produits transformés provenant des plantes médicinales prolifèrent sur le marché. La plupart d’entre eux ne sont pas testés. Aucune date de fabrication ou d’expiration ne s’affiche sur le packaging. La commercialisation se fait par des personnes novices dans le domaine. « J’ai commencé à commercialiser des crèmes extraites de baobab, un produit minceur. Je cherche des moyens pour survivre et j’ai pu voir la façon de filtrer les plantes. C’est juste un business pour moi », explique un commerçant de rue. Le recours aux produits naturels est très apprécié actuellement. Pour ne pas dépenser trop d’argent chez le médecin, certaines personnes ont plutôt recours à différents extraits d’huile ou crème artisanales.
« Tous les produits pharmaceutiques provenant des plantes médicinales doivent être sous contrôle médical et testés auprès d’un laboratoire, car ils peuvent avoir des effets nocifs sur tous les organes comme le rein ou le foie. De plus si c’est fait artisanalement, les effets secondaires sont à craindre. Tout produit qui n’est pas passé par des essais cliniques est nocif pour la santé. De plus, il faut des années pour prouver l’efficacité d’un produit extrait des plantes médicinales », explique Justin Ralandison Ratsimamanga du cabinet médical Ratsimamanga. Les entreprises suivent également des procédures de production conformes aux normes, avant de commercialiser leurs produits. « En fait, nous collectons les données auprès des tradi-praticiens sur toutes les informa- tions concernant les plantes à transformer. Puis, il faut faire des analyses et procéder à des essais sur des personnes. C’est seulement après toutes ces procédures qu’on peut les commercialiser », explique Zo Rabario- elina du Groupe JCR. Plusieurs plantes de Madagas­car ont été médicalement reconnues et testées pour soigner le corps.