Actualités Faits divers

Attaque à main armée – Cinq gangsters traduits au parquet

Accusés d’avoir commis une attaque à main armée chez un Chinois à Soamanan­dray-Anosiala, district d’Ambohidratrimo, cinq auteurs principaux comparaîtront devant le parquet ce jour.
Quatre autres complices demeurent introuvables, malgré des renseignements recueillis par la gendarmerie saisie de l’enquête.
Un ancien gardien de la victime faisait partie du gang et s’est fait arrêter le premier.
Après avoir été soumis aux questions des enquêteurs, il est finalement passé aux aveux en citant ses
comparses, lesquels ont été piégés l’un après l’autre.
Tous les cinq ont avoué être les auteurs du braquage à main armée survenu dans la nuit de dimanche à lundi 4 juin. Munis de fusils d’assaut kalachnikov et de barres métalliques, ils ont réussi à faire main basse sur une somme de 26 millions d’ariary et des marchandises de valeur estimées à 25 millions d’ariary.
Lors de leur arrestation, ni les butins ni les armes n’ont été récupérés, d’après les informations reçues. Au terme de leur garde-à-vue à la brigade de la gendarmerie d’Ambohidratrimo, les cinq braqueurs seront présentés au parquet ce jour.