Faits divers

Escroquerie à Moramanga – Trois escrocs en tenue interpellés

La gendarmerie d’Andasibe vient d’arrêter deux ex-militaires et un faux gendarme, jeudi matin au village de Sahavona pour escroquerie.

Joli coup de filet des gendarmes d’Andasibe, avant-hier vers 10h. Ils viennent de mettre fin aux agissements de trois escrocs qui se sont fait passer pour des militaires en fonction et de gendarme. Un appel téléphonique par des victimes a permis de piéger ces filous. Ces derniers étaient encore en train de fouiller une maison à Sahavoana, fokontany d’Amparafara-Ampasimpotsy gara, dans le district de Moramanga quand les forces de l’ordre sont arrivées sur place. «Ces usurpateurs ont perquisitionné les foyers des villageois et leur ont soutiré de l’argent», a indiqué un enquêteur.
L’un d’eux s’est habillé en tenue militaire, portant un grade d’adjudant. L’autre en survêtement de sport, muni d’un insigne des forces armées malgaches et le dernier, soi-disant gendarme de deuxième classe, en tenue de combat camouflée. Le faux adjudant était armé d’un pistolet en plastique. «Sur les lieux, nos éléments les ont tout de suite reconnus après leur avoir posé une question piège», a raconté le même interlocuteur.
Le trio a été alors embarqué au poste avancé d’Anda­sibe pour être enquêté. Assaillis de questions, ils ont avoué l’escroquerie. La dernière maison où ils ont été interceptés a été déjà attaqué trois fois, d’après les informations recueillies.

60 000 ariary soutirés
«Ces malfaiteurs sont venus chez nous et ont scruté nos biens. Ils ont obligé tous ceux qui les ont croisés à leur donner de l’argent», a précisé une des victimes. 60 000 ariary obtenus par ruse ont été encore saisis sur eux pendant l’arrestation. Quant aux uniformes, les deux ex-militaires ont expliqué au cours de l’enquête qu’ils les ont achetées à un collègue retraité. Celle du faux gendarme a été volée.
La gendarmerie n’a pas manqué de les fouiller. L’on a découvert un document falsifié signé au nom de la brigade de Moramanga, un ordre de mission et des cartes professionnelles, tous des faux. Tous les trois ont été traduits devant le parquet, hier. La décision du parquet est attendue ce jour, selon les informations reçues.

Hajatiana Léonard