Region

Antsiranana – Reprise de toutes les activités à l’IST-D.

La recherche de l’apaisement social a été invoquée pour aboutir à la convention de sortie de crise à l’Institut Supérieur de Technologie d’Antsiranana. Les cours ont repris hier.

Fin de la grève. Après plusieurs jours de tension, l’apaisement social est de retour au sein de l’Institut Supérieur de Technologie d’Antsiranana, l’IST-D. Au terme de plusieurs rencontres entre les manifestants, composés des enseignants et du personnel administratif et technique, avec la cellule de médiation, constituée par le secrétaire général du ministère de l’Enseignement supérieur, le président du conseil d’administration de l’IST-D et le président de l’Université Nord d’Antsiranana, une convention de sortie de crise a été signée.
À la suite de cet accord, notamment valide jusqu’au 30 juillet 2018, le personnel a accepté de reprendre toutes les activités conformément à leurs attributions respectives et selon le calendrier établi. De son côté, l’administration s’engage à appliquer les résolutions convenues lors de la médiation au bureau de la présidence de l’Université. Selon les explications de Briand Tsimitamby, président du collège des enseignants, la majorité de leurs revendications ont été résolues à l’issue de cette rencontre, malgré la lenteur des procédures. Il a cité entre
autres le fameux Règlement général du personnel qui sera validé par le conseil d’administration le 20 avril prochain, le paiement des vacations et heures complémentaires années 2016-2017, l’accélération des procédures d’encaissement des subventions destinées aux paiements des vacations d’encadrement de mémoires 2017.
En outre, les deux parties s’engagent à entamer la procédure d’élection de délégués du personnel, à respecter les règlements intérieurs et à favoriser constamment le dialogue par une communication rapprochée et courtoise. « À cet effet, un espace de dialogue sera mis en place afin d’assurer une bonne communication et une transparence entre l’administration et le personnel », a expliqué le président du collège, tout en soulignant que cette reprise des activités signifie que l’intérêt des étudiants prime pour les enseignants, malgré les conditions de travail moins reluisantes.
La nouvelle a enchanté les étudiants qui s’inquiétaient d’une éventuelle année blanche. Selon les responsables, les cours reprendront dès lundi prochain. «Nous sommes arrivés ce matin puisque nous avons appris que la grève des enseignants est finie», a affirmé un étudiant en maintenance industrielle.
Un répit donc pour l’administration de l’IST-D mais qui pourrait être de courte durée si les responsables ne trouvent pas de solution, cette fois, aux étudiants qui n’ont toujours pas reçu leur bourse de subsistance.

Raheriniaina