Culture

14e RFC – Les pays de l’océan Indien entrent en compétition

L’initiateur de RFC, Laza Razanajatovo, innove  à chaque nouvelle édition.

Auparavant, la compétition a été réservée aux pays du continent africain. La 14e Rencontre du film court de Madagascar sera marquée par l’éligibilité de tous les pays de l’océan Indien.

De plus en plus large. La sélection officielle des films en compétition pour la 14e édition des Rencontres du film court de Madagascar ou RFC vient d’être publiée. Le cercle s’élargit et accueille des œuvres des îles voisines.

A cinq semaines de la nouvelle édition du RFC Madagascar qui va se dérouler du 19 au 27 avril, l’organisation a porté à la connaissance du public les œuvres qui entrent en compétition cette année. Vingt-huit participations vont se disputer les zébus d’or. La présence des pays de l’océan Indien singularise le RFC 2019. « Si les années précédentes, la compétition a toujours été exclusivement réservée aux pays du continent africain, la 14e Rencontres du film court de Madagascar sera particulièrement marquée par l’éligibilité de tous les pays de l’océan Indien », précise Carmen Razafin­drakoto, chargée de communication de RFC.

Partage
La catégorie fiction panafricaine met dix œuvres de huit pays en concurrence. La Réunion, le Maroc, le Rwanda, l’Algérie, Madagascar, le Cameroun, le Sénégal et le Congo sont représentés. Quatre œuvres malgaches, une algérienne, et une congolaise rivalisent dans la catégorie documentaire panafricaine. Le prix du public enregistre trois fictions et quatre documentaires malgaches. Et le Prix de la meilleure interprétation va être issu de cinq films étrangers. Au fil des années, le RFC devient la fête du cinéma panafricain et indianocéanique.

Soirées de compétitions officielles, rencontres avec des invités de tous horizons, projections tout public et focus sur des cinématographies du monde entier, laboratoire de création ouvert aux amateurs du septième art, tables-rondes, conférences et ateliers pour petits et grands, pour les passionnés et les professionnels, vont meubler cet événement. Le RFC se produit dans plusieurs endroits de la capitale et dans les régions de Madagascar. Un projet porté par Laza Razanajatovo.

Programme

• Compétition fiction panafricaine:
1- « Simp Rapid » de Benjamin Guéniot – La Réunion
2- « Ales » de Ben Faical – Maroc
3- « Nhel Cheitan » de Harrag Hicham – France-Maroc
4-« Icyasha » (Etiquette) de Dusabejambo Clémentine – Rwanda
5-« Timoura » (Territoires) de Kasri Azédine – France-Algérie
6- « Sing » de Hotz Josua – Madagascar
7- « Je raconterai tout à Dieu » de Benadballah Mohamed – Algérie
8- « Cuisine mondiale » de Kamdeu Steve Wilfred – Cameroun
9- « Ma co-épouse bien-aimée» de Diabang Angèle – Sénégal
10- «Kaniama show» de Baloji Tshiani – Congo-Belgique
• Compétition documentaire panafricain:
1- « 28 ans plus tard » de Nantenaina Fifaliana – Madagascar
2- « Tavela »(Assomé) de Gaspard Geoffrey – Madagascar
3- « Une histoire dans ma peau » de Kheloufi Yanis – Algérie
4- « Samy manana ny adiny » (A chacun son combat) de Franco Clerc – Madagascar
5- « Zanaka, teny nomen’i Félix » (Zanaka-Ainsi parlait Félix) de Lova Nantenaina –
Madagascar
6- « Lisanga »de Mbuyamba Kadhaffi – R.D Congo

• Compétition nationale – prix du public:
1- « Sing » de Hotz Josua – Fiction
2- « Kandrako » de Kopetha Razafimandimby – Fiction
3- « Bonga » de Ramandimbisoa Davy – Fiction
4- « 28 ans plus tard » de Nantenaina Fifaliana – Documentaire
5- « Tavela » de Geoffrey Gaspard – Documentaire
6- « Samy manana ny adiny » de Franco Clerc – Documentaire
7- « Efa-joro » de Anjara Randriamahaly – Documentaire

• Prix de la meilleure interprétation:
1- David Erudel dans « Simp Rapid » de Benjamin Gunéniot
2- Emmanuel Mugisha dans « Icyasha » de Clémentine Dusabenjambo
3- Hichem Yacoubi dans « Timoura » de Azedine Kasri
4- Bachir Bensalem dans « Je raconterai tout à Dieu » de Mohamed Benadballah
5- Eriq Ebouaney dans “ Kaniama show” de Baloji Tshiani