Opinions Texto de Ravel

Cupidon contre ligue des champions

Pour une fois, l’inspiration ne vient pas. Comme il est magnifiquement difficile d’écrire en ce jour si particulier. Cupidon doit se remettre en cause en voyant cette page blanche alors qu’il y a tant à dire. Faudrait seulement que Cupidon et ses compères sachent que l’amour dans la société malgache est assez spécial : on n’en parle pas, on ne doit pas vraiment le montrer. L’amour se vit en cachette.
D’abord, l’amour ne se discute pas en famille. Mère et fille n’en parlent pas vraiment. La même chose entre père et fils. Nos mères ne nous ont donné ni une éducation à l’amour et encore moins une éducation sexuelle. Les discussions peuvent se résumer à des mises en garde : « dès que tu touches un homme, tu tomberas enceinte ». De leur temps, nos grands-mères les ont aussi menacé que frôler un homme du regard est un péché, le toucher encore plus. Ceci explique peut-être ce mal-être un peu spécial des Malgaches face à la fête de l’amour qui sonne faux dans une culture qui semble être très pudique.
Cupidon comprendra donc, qu’à part les cœurs et les paillettes ici et là pour nous convaincre que ce jour est spécial, la culture et le portefeuille ne suivent pas. Mais il pourra très bien répliquer que ce n’est qu’une question de temps et qu’au jeu de l’usure, généralement, la mondialisation des fêtes l’emportera sur les religions et les traditions. Ce petit ange avec son arc prendra exemple sur ce vieux Père Noël pour être accepté partout. On peut très bien voir des sapins de Noël dans les maisons des familles musulmanes, bouddhistes et même chez les athées. Alors, pourquoi pas lui ?
Comme pour corser encore un peu plus l’affaire, ce soir ce sera un vrai dilemme. Est-ce madame qui fera un pas pour faire le bonheur de son homme ou est-ce à ce dernier de mettre une croix sur son programme. Car quand il y a Real de Madrid contre PSG et FC Porto contre Liverpool pour la ligue des champions. Cupidon lui-même se mettra devant la télé.
Il faut croire que celui qui fait le calendrier de la ligue des champions est tout à fait célibataire et qu’il a une dent contre Cupidon. Aussi, si ce soir, vous passez la nuit à vous morfondre toute seule, sachez que ce n’est nullement la faute de votre homme ! Mais messieurs, sachez quand même qu’après le match, il va falloir aller dormir. Seulement, il n’est pas sûr que vous aurez une place dans votre propre lit. Peut-être que votre femme simulera les coups de pied et les coups de tête que vous avez apprécié durant les quatre-vingt-dix minutes du match. Sachez aussi qu’une femme n’oublie jamais, elle enregistre (tout et jusqu’au moindre détail).
Alors, messieurs, sortez du bureau en courant pour la rejoindre, des roses et chocolats à la main. Puis diner avec un grand sourire et un bon vin. Pour vous mesdames, un petit moment ensemble pour finir devant un bon match de foot, ce n’est pas mal non plus.

Par Mbolatiana Raveloarimisa