Actualités Social

Justice – Un registre pour lutter contre l’arnaque

Le ministère de la Justice, en collaboration avec la chambre des notaires à Madagascar compte enregistrer tous les testaments et les actes de vente dans un registre afin de lutter contre les arnaqueurs. « Un arrêté sur l’établissement d’un registre dans la chambre nationale des notaires se fera bientôt. Les notaires doivent rapporter toutes les déclarations de testaments et les actes de ventes de terres ou de biens. L’acte de décès doit être également fournir le nom du notaire et la date de la déclaration de testament, afin de faciliter la recherche de
dossier dans ce registre », explique Rijanirina Razana­drakoto, président de la chambre nationale des notaires à Madagascar, lors de la sortie de promotion de vingt nouveaux notaires au Carlton Anosy, lundi.

Sécurité juridique
D’après ce président, des actes de notoriétés différents pour une même personne décédée enregistrent des nombres d’héritiers différents. Le but est de renforcer la sécurité juridique et éviter ainsi le problème de litige foncier au tribunal.
Une vingtaine de notaires viennent de s’ajouter aux cinquante deux existants. Les notaires ont pour mission d’enregistrer tous les actes de vente de plus de 15 millions d’ariary, et d’enregistrer la déclaration de testaments d’une personne avec les dates. Même s’ils sont en nombre suffisant d’après le président de la chambre nationale des notaires, un concours pour devenir notaire est prévu l’année prochaine.

Mamisoa Antonia