Faits divers

Tsaratanàna – Des bandits armés et villageois s’affrontent

Mardi à l’aube, vers 4 heures, trente bandits munis de fusils de chasse et d’armes blanches ont attaqué des habitants de Mana­kana, commune rurale de Betrandraka, dans le district de Tsaratanàna. Cette troupe armée a tenté de dérober les biens de ces gens qui n’ont pas non plus lâché prise jusqu’au bout. Un heurt violent a alors éclaté, occasionnant la mort du beau-frère du célèbre Del, le grand chef des dahalo à Tsaratanàna et un autre complice. Ce caïd s’est évanoui dans la nature peu avant l’enlèvement contre rançon des quatre salariés de la société Kraomita Malagasy, à Brieville-Andria­mena et demeure insaisissable. Au cours de cet affrontement, un membre du fokonolona est tombé sous les balles des malfaiteurs et deux autres ont été blessés.
Ces dahalo ont mis le feu à deux habitations avant de prendre la poudre d’escampette. Avisés des faits, des éléments de la gendarmerie du poste avancé de Betran­draka se sont diligentés sur place et se sont immédiatement lancés à la poursuite des fuyards. Aucune arrestation n’a toutefois été annoncée des heures après la filature. Les forces de l’ordre restaient ainsi injoignables hier.
D’après les informations d’un élu de cette localité, Del, activement recherché avec sa bande impitoyable, continuent toujours de semer la terreur. « Cette razzia ayant coûté la vie à trois personnes et faisant deux blessés en est la preuve », a-t-il expliqué.