A la une Politique

Présidentielle – Rajaonarimampianina, un candidat affaibli ?

Hery Rajaonarimampianina s’est montré confiant  quant à son retour, lors de son discours de passation, hier.

L’ancien président de la République se montre confiant à l’orée des élections. Il faudra pourtant mettre les bouchées doubles lors de la campagne électorale.

À très bientôt. C’est avec ces mots que Hery Rajaonarimampianina, ancien président de la République, a conclu son dernier discours au palais d’État d’Iavoloha, hier. Une chute pour indiquer, vraisemblablement, la confiance du chef d’État démissionnaire en sa prétention de briguer un deuxième mandat à la magistrature suprême.

La cérémonie de passation de service entre Hery Rajaonarimampianina et Rivo Rakotovao, président par intérim, s’est tenue au palais d’État d’Iavoloha, hier. Un acte qui met définitivement un terme au mandat présidentiel du favori du parti Hery vaovao ho an’i Madagasikara (HVM). Il devrait, désormais, se concentrer sur sa campagne électorale. La manière dont l’ancien locataire d’Iavoloha compte séduire est, pourtant, incertaine.
Bien qu’il défende avec véhémence son bilan, des nuages de critiques ont trusté le quinquennat de Hery Rajaonarimampianina. Sur sa page Youtube, il a affirmé qu’il compte faire de son travail, son principal argument de campagne. « Nous sommes partis de loin. Défendons nos acquis. Ne parlons plus de ce qui n’a pas été fait, mais plutôt de ce qui ont été réalisé. Ne regardons pas en arrière. Allons toujours de l’avant, gardons le cap sur l’avenir », a-t-il encore déclaré, hier.
À entendre ses allocutions et au regard de la page d’accueil du site www.hery2018.com, qui pourrait être le portail web de sa campagne, « défendre les acquis et la continuité », pourraient être les mots clés de la propagande de l’ancien Président. À l’instar des dernières semaines de son mandat, il pourrait ainsi, se mettre à enchainer les tournées pour que ses arguments soient audibles au milieu des feux croisés de ses adversaires et de ses détracteurs.

Nouvelle donne
À partir de l’annonce de sa candidature, le 17 août, le porte-étendard des Bleus dans la course présidentielle a engagé un sprint d’inauguration dans plusieurs localités du pays. Sur sa page Youtube, il a été soutenu que les infrastructures construites sont nombreuses au point de ne plus avoir eu assez de temps pour les inaugurer.

« Je reviendrais pour parler avec vous, la population, pour qui nous avons construit ces infrastructures », a-t-il ajouté. Avec des tournées tonitruantes aux allures de précampagne, l’ancien président de la République a surfé sur les inaugurations pour soigner son capital populaire. Puisqu’il était encore Président en exercice, comme aime le souligner ses partisans, les shows politiques qui agrémentaient les tournées présidentielles officielles devaient alors, de prime abord, être aux frais du contribuable.

Maintenant qu’il a quitté le cocon d’Iavoloha et les prérogatives qui vont avec, la transparence sur les fonds de campagne s’impose au candidat Rajaonarimampianina, au même titre que ceux de ses adversaires dans la joute électorale. « Nous nous sommes préparés pour les élections depuis longtemps », a soutenu Rivo Rakotovao, qui est l’ancien président national des Bleus, dans une interview, publiée la semaine dernière. Lors de l’annonce de sa démission de la présidence du HVM, l’actuel chef d’État par intérim a souligné tout haut le fait que préparer une bataille électorale implique, également, le volet financier.
Les observateurs pourraient, toutefois, porter leurs regards sur les origines des moyens de campagne du candidat Rajao­narimam­pianina, étant donné qu’il est le Président sortant. Il y a, aussi, le fait que sa formation politique a dominé le pouvoir durant le quinquennat. La famille politique aura, par ailleurs, un rôle majeur dans la quête d’un second mandat pour Hery Rajaonarimampianina.

Lors de la présidentielle de 2013, il a été soutenu par Andry Rajoelina, alors président de la Transition, et ses ouailles. Son statut de chef d’État lui a, jusqu’ici, permis de s’imposer dans l’arène politique. Comme il est démissionnaire, la donne change. Bien qu’il ait fait un bon score aux communales et une razzia aux sénatoriales, les rangs du HVM se sont, toutefois, effrités au gré des changements de gouvernement et lutte de leadership interne. Les ténors des Bleus sont, du reste, au sein du pouvoir Exécutif, donc interdits de campagne.

8 commentaires

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • Tsy mampitsangamenatra raha ny asa vitan’ny filoha Hery ary azo hitsarana azy ny asa vitany teto nandritra izay nitantanany teto izay. Filoha mihavaka ny filoha Hery mihoatra ireo kandidat afa satria tena olona manam-pahendrena sy feno fanajana tanteraka izy

  • Maro no mihevitra fa efa niheny ny heriny. Hatreto aloha dia tsy mbola kandida tsara noho izy. Ny azy ny drafitra dia efa mipetrapetraka tsara avokoa ary efa azo tsapain-tànana tsara.

  • Raha ny tetik’asa no jerena dia mbola tena ilain’ny firenena izy amin’ny fampandroso satria ny tetik’asany irery atreto no hita fa tetik’asa matotra sy azo atokisana fa hampandroso ny firenena.

  • Raha ny fahitako azy aloha dia tsy hoe nihena ny heriny fa vao maika aza miha matanjaka sy miha avo lenta satria, efa maro ireo olona resy lahatara amin’ny Fisandratana 2030 izay anisan’ny VINA mampanofy ny olona rehetra. Ary ao koa ireo olona manana ny komity mpanohana toy ny #VOROMAHERY.

  • Iza no sahy milaza fa nahavita tsara noho izy kosa raha @reo kandidà ireo? aleo ny vahoaka no hitsara fa raha ny mpanenjika sy ny mpanatsatso dia efa fantatra ny valin-teniny!!

  • Raha nyf ahitako azy aloha dia ireo mpilaza vaovao sy mpanely tsaho no betsaka eh. Ny vahoaka ary amin’izao mahita hoe, tena goavana loatra, ilay Hery Rajaonarimampianina, ary mbola ampian’ny VINA FISANDRATANA 2030 dia vao maika mitombo ny herijika.

  • tena sarotra kosa gamb madainga fa tao anatiny fitondran Hery Rajaonarimapianina no tena vomaika nijaly ny vahoaka Malagasy e.vomaika niakatra ny vidy piainana! ko tsy aleo v ze olon tena vonona i tatana Madagascar sy afaka manavotr ty Tanindrazana tsika ty no mipétrak eo!

  • Sur aho fa olona voakarama na mpiray tombotsoa t@ Fitondrana HVM daholo nareo ato ka sahy milaza fa mandroso ny firenena t@ androny. Kanefa de hita sy azo tsapain-tanana ny fahasahiranam-bahoaka, ny tsy fandriampahalemana sns… tsy voatanisa aza fahanareo lainga izy fa mba tsory aminy ny marina e! Nahita maso izy t@ fihetsiky ny vahoaka tany Mandoto iny ka lazainareo fa mihamatanjaka ndray ny voromahery aza fitahina ny candidat-nareo fa tsory hoe efa tsy dia marisika hifidy anao intsony ny vahoaka Malagasy Andriamatoa HERY