L'Express de Madagascar

Rugby – Coupe du Président – FTM – STM, l’affiche de la finale

Des matches serrés. La phase des demi-finales de la Coupe du Président, organisé par Malagasy Rugby, a été l’une des attractions sportives du week-end au stade Makis d’Andohatapenaka. Dans la première demi-finale, l’équipe de la Savonnerie tropicale (STM) s’est imposée devant celle du FTBA d’Andoha-tapenaka sur le score de 26 à 22. Pour la seconde demi-finale, les militaires du COSFA ont affronté le FT Manjakaray. Dans une rencontre très équilibrée où la victoire s’est jouée à très peu de chose, c’est finalement le FT Manjakaray qui est sorti gagnant sur le score de 33 à 31.
D’une façon générale, le COSFA a mieux joué collectivement sur le plan offensif, en marquant plus d’essais, que le FT Manjakaray. Mais le handicap se situait au niveau des transformations. Pour le FT Manjakaray, les joueurs ont juste réalisé l’essentiel en jouant plus intelligemment, en allant chercher les fautes le plus souvent possible pour avoir des coups de pied de pénalité. Cette stratégie a fonctionné puisque l’adresse a été au rendez-vous dans la transformation des pénalités.
« Nous avons été agréablement surpris car l’équipe du FTBA, qui joue en première division régionale, a tenu tête à la STM, une équipe qui joue en première division fédérale. Ce qui veut dire que la différence est très minime entre la division 1 régionale et celle fédérale », analyse Antsoniandro Randrianorosoa, directeur technique national de Malagasy Rugby.
La coupe du Président cette année, réunit quarante huit équipes, toutes d’Analamanga. La finale se jouera donc entre le FTM et la STM, ce dimanche 19 août, au stade Makis. La Coupe du Président concernera également les équipes qui jouent dans les ligues régionales autres que celle d’Analamanga. Un tirage au sort sera effectué demain pour connaitre les formations qui vont s’affronter en quarts de finale ce mercredi 15 août, où l’on verra les équipes des ligues de Diana, de Betsiboka, d’Amoron’i Mania, d’Ihorombe, d’Atsimo-Andrefana, de Vakinankaratra, d’Alaotra-Mangoro et d’Atsinanana.