A la une Politique

Législatives – Tatie Vololona s’arme de la refondation

La candidate de l’ADN à Avaradrano, Victoire Rahelivololona Ramaroson, prête pour la bataille.

Proximité. La population d’Antananarivo Avaradrano mérite mieux. C’est en ces termes que Victorine Ramaroson Rahelivololona a résumé les raisons de sa candidature sous les couleurs du parti Antoka sy Dinan’ny Nosy / Arche de la Nation (ADN). Accompa­gnée de ses colistières, Tatie Vololona a déposé hier auprès de l’Organe en charge de la vérification et de l’enregistrement des candidatures (OVEC) ses dossiers. « La refondation est le fil conducteur de toutes mes actions. Je mettrais l’intérêt du plus grand nombre en priorité. Je n’échangerais pas ma voix contre des mallettes et je voterais d’une manière réfléchie », affirme-t-elle.

Dans l’esprit de la refondation, Tatie Vololona met les femmes au centre de sa préoccupation. « C’est à travers les femmes que se bâtissent une Nation développée. Il y a toujours une femme courageuse derrière un enfant qui réussit dans la vie. Ainsi, il est temps de prendre mes responsabilités pour mettre fin à l’exclusion des femmes dans la société », continue-t-elle. Le district d’Anta­na­narivo Avaradrano est essentiellement rural. Ainsi, l’accès à la terre constitue une problématique majeure. Durant son mandat, Tatie Vololona projette de porter une attention particulière sur le foncier. « Je vais apporter des ajustements sur les lacunes concernant la loi sur la propriété foncière », conclut-elle.

Participer aux élections est l’essence même d’un parti politique. Ainsi la candidature de Tatie Vololona est une démarche naturelle du parti ADN sous la houlette du chef de file national Edgard Razafindravahy. Fort de ses quatre années d’existence, le parti ADN aligne plusieurs candidats dans plusieurs districts. Il s’agit entre autres du district de Tsaratanana, de Marolambo, de Vohémar et d’Ambositra. Ainsi, la refondation, condition sine qua non du développement est en marche.