Politique

Députation – Des duels à suivre de près

François Raharijaona l’adversaire de Raholdina dans le 5e arrondissement.

Les partis politiques alignent des candidats de poids pour gagner le maximum de sièges. Des duels particulièrement serrés sont attendus dans certains districts.

De grosses pointures. Une campagne électorale animée est attendue au mois de mai. Après la clôture du dépôt de dossiers de candidature hier, la feuille de match se dessine. Soixante-douze heures à partir d’hier, la réponse des Organes chargés de la vérification et de l’enregistrement des candidatures (OVEC) est attendue. Par ailleurs, selon le chronogramme défini par la Commission électorale nationale indépendante (CENI), la liste des candidats retenus sera publiée le 19 mars. Toutefois, les campagnes de communication des différents états-majors politiques annoncent des chocs de titans dans certains districts. D’une manière générale, il s’agit des grandes villes.
Après une période relativement calme pendant les premières semaines de l’ouverture du dépôt de candidature, les « grandes » formations politiques ont révélé les résultats du « casting » des concurrents. Ainsi, la popularité, la puissance financière, le capital sympathie, la fidélité politique entrent en jeux dans la sélection des candidats. Dans certains districts, des matchs particulièrement disputés sont attendus. Il s’agit entre autres du district de Toamasina I dans laquelle vont concourir Roland Ratsiraka et Irmah Lucien Naharimamy.
Stabilité
Le même scenario est attendu dans le troisième arrondissement entre la
députée sortante Aina Rafenomanantsoa alias Anyah et Bodo, la candidate artiste proposée par le parti Tiako i Madagasikara. Dans le Sud, l’ancien questeur numéro 3 Siteny Randria­nasoloniako et le fervent défenseur de la forêt des Mikea Theo Rako­tovao vont se soumettre aux choix des électeurs à Toliara I et Toliara II.
À la lumière des candidatures déposées, les duels ne se limitent pas aux camps opposés. Cette situation est perceptible au sein du camp présidentiel. Tout en déclarant leur fidélité au président de la République, des figures connues ont déposé leurs candidatures sous d’autres couleurs après la sortie officielle de la liste de la plateforme Isika rehetra distrika miaraka amin’i Andry Rajoe­lina (IRD). Ainsi, Naivo Raholdina et président Hary au cinquième arrondissement, Irmah
Lucien Nahari­mamy et Arnaud Tody à Toamasina I vont se mesurer.
L’issue des législatives détermine le nouveau rapport de force à l’Assemblée nationale. La désignation du Premier ministre dépend du nombre de sièges obtenus selon les dispositions de l’article 54 de la Loi fondamentale et dans une large mesure la stabilité politique pour le quinquennat du président de la République Andry Rajoelina. Pour les autres partis, le fait d’avoir plusieurs députés à Tsimbazaza est un argument de poids pour briguer des portefeuilles ministériels. Par ailleurs, le chef de l’opposition est désigné en fonction des résultats des élections. «( … )A défaut d’accord, le chef du groupe politique d’opposition ayant obtenu le plus grand nombre de suffrages exprimés lors du vote est considéré comme chef de l’opposition officiel », dispose l’article 14 de la Constitution. De ces enjeux, les différentes forces politiques optimisent leurs chances en alignant des candidats de poids dans la course vers Tsimbazaza.

 

1 commentaire

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • la détermination des gens dans la candidature législative fait l’objet dans le pays mais le dernier mot est dans l’urne et aussi que les électeurs seront motivé motivés