Opinions

Clarification sur la mission du Système des Nations Unies dans la Sava

Permettez-moi d’apporter une clarification par rapport à votre page Une du Samedi 11 mars intitulé  « L’Exécutif colmate les brèches » dans  laquelle vous avez mis comme légende en dessous de la photo de SEM le Président de la République de Madagascar   » Devancé par le PNUD, le président de la République s’est rattrapé en se rendant dans la région de la Sava…. »

J’ai voyagé à Sambava le 10 Mars avec les experts  qui sont venus à Madagascar suite à la demande du gouvernement pour appuyer l’évaluation des besoins  devant les dégâts causés par le Cyclone Enawo aux populations affectées.

Nous avons voyagé  avec les Représentants du Gouvernement  venant du BNGRC  et la Protection civile du Ministère de l’Intérieur. J’ai été également accompagnée par deux Chefs d’agences et autres collègues des Nations Unies.

L’objectif de notre mission est d’appuyer les autorités Nationales à conduire une mission rapide d’évaluation des besoins afin de permettre  une réponse effective et rapide.

Par ailleurs, outre les visites aux alentours de la Région, nous avons travaillé au niveau du centre opérationnel d’Antalaha  sous le leadership du Secrétaire Exécutif adjoint du BNGRC.

Le BNGRC et les autres institutions nationales ont démontré un leadership fort et responsable en sensibilisant la population avant le passage du cyclone Enawo et aussi  pour les réponses.Ceci a facilité les actions humanitaires menées par l’équipe pays humanitaire  (HCT) pour soutenir les sinistrés.

Je suis moi-même une fonctionnaire des Nations Unies au service de la Population Malagasy. Toute comparaison entre moi et les acteurs nationaux  y compris SEM le Président de la République n’est pas approprié et s’avère contraire à ma mission ainsi qu’à celle de l’ensemble du Système des Nations Unies que je représente à Madagascar.

Je  saisis cette opportunité  pour vous remercier  ainsi que  tous les  médias travaillant à Madagascar   pour  l’intérêt  que vous  portez  sur les problèmes socio-économiques et humanitaires qui affectent la population.

Par Violette Kakyomya, Coordonnateur résident du Système des Nations Unies à Madagascar

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter