Actualités Region

Antsiranana – Les travaux du PIC2 dérangent la population

La population d’Antsiranana n’a pas caché son mécontentement du fait des fréquentes coupures d’électricité et du dérangement causé par les travaux de réhabilitation. Aussi, les techniciens du Projet Pôle intégré de croissance et de corridors (PIC 2) et les chefs des fokontany concernés se sont-ils réunis dans la grande salle de la commune urbaine d’Antsiranana, pour apporter plus d’éclaircissements sur le projet de réhabilitation et de renforcement du réseau électrique dans la ville d’Antsiranana et les quatre districts de l’ancienne province.
Les techniciens du PIC2 ont ainsi expliqué que  plus de vingt travaux sont prévus et la compréhension des habitants sur l’extension de ces travaux, est nécessaire afin d’atteindre les objectifs. « L’objectif de ce projet est la réhabilitation de tous les réseaux électriques de la ville d’Antsiranana », insiste l’un d’eux. Il y aura de nouvelles cellules de départ, le passage en 20 kVa, le remplacement des poteaux et des transformateurs, le tirage de lignes et tant d’autres.
Tout cela dérangera certaines activités de la population. Néamoins, un budget d’indemnité de dérangement est déjà prévu dont 14 670 000 ariary soit 30 000 ariary par activité économique dérangée. Une somme de 1 420 000 ariary sera allouée aux paysans pour la suspension de leur riziculture et 11 301 000 ariary pour la compensation des parties en arbres fruitiers.
En ce qui concerne  les plaintes et doléances concernant le projet, un cahier est déposé pour chaque fokontany concerné. La démarche à suivre va du fokontany au tribunal en passant obligatoirement par la commune, puis par le comité de règlement de litige CRL.
Un technicien a ajouté que la production de l’énergie ne fait pas partie de ce projet. Cela  incombe  à la société Jirama. Il en est de même de l’éclairage de la ville qui est le fruit de la collaboration entre la commune et la   Jirama .
Lors de la présentation du draft et du Plan d’actions de réhabilitation, mille trois cents poteaux en béton sont envisagés. Ce qui créera  de l’emploi et de la valeur ajoutée. Toutefois, il y a aussi des impacts et des mesures à prendre.

Raheriniaina