Social

Environnement – Une large superficie de forêt détruite

Le président de l’AVG, Ndrano Razakamanarina, réclame des mesures concrètes dans la protection de l’environnement.

La plus grande déforestation du monde serait enregistrée à Madagascar en 2017.
510 000 hectares ont été détruits en une année, ce qui représente 3,8% des forêts à Madagascar, selon le Global forest watch, une application Web permettant de surveiller les forêts mondiales en temps quasi réel. «Il n’y a jamais eu pareil dans le monde. Madagascar a dépassé le Brésil, l’Indonésie et la République démocratique de Congo (RDC) en termes de déforestation », signale le Président de l’Alliance Voahary Gasy, Ndranto Razakamanarina. C’était au Parvis de l’hôtel de ville à Analakely, hier, dans le cadre de la célébration de la semaine de la diplomatie climatique organisée par l’Union Européenne.
Les feux de brousse ont ravagé une partie des parcs nationaux comme Isalo, Andringitra, l’an dernier. Et la coupe de bois est incontrôlable. Des élus seraient impliqués dans ces braconnages et exploitation, de forêt, selon Ndranto Razakamanarina. La société civile réclame l’application de la loi.
Madagascar doit reboiser une superficie de 40 000 hectares par an, pour reconstruire son environnement. C’est déjà inclus dans la politique
« Directive bois énergie » du ministère de l’Environnement, de l’Écologie et des forêts. Sa concrétisation reste un défi.