L'Express de Madagascar

Vol d’un téléphone – Une femme ligotée et rasée devant un policier

Des sanctions qui dépassent les bornes en termes de droits de l’homme. Dimanche vers 11h 30, une jeune femme a été attachée et tondue en public à Ambo­hipo Cité pour le vol d’un téléphone. Cette scène humiliante a été commise sous les yeux d’un policier qui s’est contenté de regarder au lieu de l’amener immédiatement au bureau pour enquête. La suspecte a été capturée par les gens du quartier après avoir fait main basse sur un portable dans un logement de la cité. Certains avaient déjà crié haro sur elle, mais d’autres les ont empêchés de faire justice eux-mêmes. Il a fallu alors aviser les forces de l’ordre à proximité.
Entre-temps, les badauds n’ont pas tardé à sortir les smartphones pour prendre des photos et des vidéos. « Cela s’est vite répandu sur facebook , partagé par des internautes. Pourtant, c’est diffamatoire », a exprimé une source au sein du fokontany. Par chance, la présumée voleuse a pu être épargnée d’une vindicte populaire certaine.
D’après plusieurs témoins oculaires, une dame avec une paire de ciseaux a tout de suite coupé les cheveux de cette personne. Celle-ci n’a pas résisté face à la tortionnaire. Jusqu’à présent, aucune mesure, au moins disciplinaire n’a été signifiée pour le policier qui a assisté à l’événement les bras croisés. Un laisser-faire qui favorise la justice populaire.