Actualités Faits divers

Anosy – Trois présumés bandits abattus

Des personnes émues s’attroupant sur les lieux de la fusillade.

Trois hommes ont été abattus, un autre s’est enfui et une femme a été capturée vivante, hier vers 17h 50, à Anosy, lors d’une intervention policière.

Confusion et terreur. Un présumé gang à bord d’une Renault Trafic a été immobilisé par des policiers du service anti-gang (SAG) hier aux alentours de 17h50, à Anosy, en face du portail d’un organisme de service médical. Une fusillade s’en est suivie dans laquelle trois hommes de cette supposée association de malfaiteurs ont été criblés de balles. L’un d’entre eux a tenté de s’évader, mais a été exécuté près du chemin de fer. Un présumé complice a réussi à prendre le large lors des coups de feu, d’après des témoins oculaires de la scène. Une femme enceinte a été embarquée vivante par les forces de la police.
Vers 19h où nous sommes passés à la morgue de l’hôpital Joseph Ravoahangy Andrianavalona (Hjra) à Ampefiloha, aucune dépouille n’y a encore été déposée. « Les corps auraient été transportés par la police dans leurs locaux pour identification », pense le personnel de cet institut médico-légal.
Personne ne s’attendait à ce scénario qui a semé la panique. « J’ai vu d’abord la voiture de ces malfrats arriver. Tout d’un coup, des policiers l’ont stoppée devant nous et ont fait sortir les cinq passagers. Allongés au sol, sauf la femme enceinte, ils ont été bien gardés pendant la perquisition du véhicule », a relaté une commerçante habitant à deux mètres du champ de tirs.

Confusion
Un jeune homme qui venait de sortir des locaux d’une organisation sanitaire à proximité a croisé d’autres membres des forces de l’ordre et a failli être mouillé dans cette affaire. « Il a été amené par les policiers vers les cinq suspects et a pris des coups au dos, mais finalement il a été relâché suite à l’intervention et l’ attestation des vigiles du service médical », a raconté un médecin de l’établissement.
Aux dernières informations signalées par notre informateur policier, un fusil d’assaut kalachnikov et un pistolet avec cartouche, dissimulés dans un sac ont été découverts lors de la fouille de la Renault. L’identité de ces gangsters n’a pas encore été dévoilée jusqu’à l’heure. « Ces bandits avaient projeté une attaque à main armée et étaient surveillés de près par les SAG depuis Anosy », a-t-on appris de source policière. Selon ses versions, le gang n’a pas hésité à ouvrir le feu dès qu’il s’est rendu compte de la poursuite.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité