A la une Actualités Social

Épidémie -La peste refait surface

Des suspicions de peste ont été répertoriées à Toamasina, Moramanga et Antananarivo. Cinq décès sont constatés.

Vers 17 heures, hier, la camionnette du Bureau municipal de l’hygiène (BMH) de la commune urbaine d’Antananarivo, quittait la morgue d’un hôpital d’Antananarivo-ville, avec un cercueil en pin sur sa benne. Elle allait en direction de la fosse commune du cimetière d’Anjanahary pour inhumer une femme d’une quarantaine d’années, suspectée d’avoir succombé à la peste pulmonaire, selon une source au sein du (BMH). Elle serait décédée dans le service des maladies respiratoires de cet hôpital après y avoir été admise, dimanche, selon une source concordante.
Cette victime aurait attrapé cette maladie en passant des vacances dans l’Est de la Grande île. « Elle séjournait chez des membres de sa famille à Toamasina, quand quatre d’entre eux, dont le mari et la femme, sont morts subitement. On a soupçonné la peste », a rapporté un proche qui a tenu à garder l’anonymat.
La partie Est n’est pourtant pas une zone pesteuse. On craindrait le rapport entre ces décès et celui d’une personne qui serait venue de Moramanga et aurait été en voyage à Toamasina. Des sources révèlent que cette dernière aurait rejoint Toamasina en taxi-brousse, en partant de Moramanga, et aurait perdu la vie en chemin, suite à une suspicion de peste pulmonaire. Il aurait donc contaminé un jeune homme assis à côté de lui dans ce moyen de transport en commun. Ce dernier serait également décédé.
Interrogé sur ces faits, les responsables du service de la lutte contre la peste au sein du ministère de la Santé publique présents à l’hôpital, ont préféré garder le silence. Il en est de même pour le directeur de la veille sanitaire et de la surveillance épidémiologique du ministère. On sait toutefois qu’il est en mission à Toamasina, actuellement.

Cinq décès
Une autre source au sein de ce ministère qui voulait exhorter tout un chacun à prendre des précautions face à ces cas de suspicion de peste, a révélé l’existence de cinq décès suspects et de dix malades, depuis le début de la saison pesteuse. Ils auraient été répertoriés à Toamasina, à Moramanga et à Miari­narivo, excluant celui enregistré à Antananarivo. Elle souligne également, que des membres de la famille de ces personnes décédées à Toamasina seraient déjà rentrés chez eux, à Mahajanga et à Vohémar.
Il n’y aurait toutefois pas de risque de transmission de la maladie sur les personnes qui ont été en contact avec la victime. L’équipe du ministère de la Santé publique et celle du BMH ont été dépêchés à l’hôpital pour distribuer des médicaments de prévention de la peste à sa famille et ses proches ainsi qu’au personnel de l’hôpital. Elles ont, par ailleurs, procédé à une opération de désinfection du service où la défunte a été admise ainsi qu’à la morgue. Malgré cela, la consultation d’un médecin est fortement conseillée, en cas de symptôme suspect, à savoir forte fièvre, ganglions douloureux, toux avec crachats sanglants. Les feux de brousse sont à éviter et l’assainissement des quartiers sont indiqués, pour empêcher les de monter rats au village.

Miangaly Ralitera

8 commentaires

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • Miaina amin’ny tahotra ankehitriny izahay eto toamasina. Tsy misy intsony ny cotrim izay lazaina fa fanefitry ny peste. Mbola tsy fantatra hatreto ny fepetra tokony ho raisin’ny tsirairay, hivoaka ny trano ve sa tsia?

  • Qu’un vazaha soit contaminé ..Imaginons la galère..Il faut se présenter avec la peste dans un comptoir d’enregistrement. Un pestiféré malgache a peu de chance de s’en sortir vivant mais un vazaha ? Bien à vous

      • Bonjour Guy, excusez mon absence mais je dors toujours sous une tente à Paris..Très dangereux, un Coréen a été poignardé à mort le 26 aout à 50 mètres de moi..Mais j’ai de la chance. Je ne suis pas sans abri, je suis propriétaire d’un studio à Paris..Mais il n’y a pas qu’à Mada qu’il y a de la corruption, à Paris , ville d’escrocs et de voleurs, aussi ! Bref, il faut s’accrocher. Je monte une boite en ce moment, première commande reçu ce matin ..Objectif , j’achéte un camping car, je paye les frais d’avocat pour récupérer mon bien . Et je posterai sur l’Express et même je me déplacerais en chair et en os vers cepays que je n’ai jamais quitté mais où je séjourne en permanence, qui peuple mes rêves, qui oriente ma vie : Madagascar – Mofo Lany

        • La vie d’un sans-abri parisien est très dure ..Mais je comprends mieux les Malgaches maintenant que je suis aussi pauvre qu’eux,,que je vis moi aussi comme un pestiféré. Sans-abri a Paris, vous crevez de faim, de froid et surtout de solitude. Les morts en sursis que je côtoie à Paris sont les même qu’à Mada, seule diférence, ils sont blancs – Mais il y a toujours cette poésie de la misère , ma soif d’aventure qui rendent ces épreuves passionantes malgré la douleur. Et surtout l’écriture qui me sauve ..

          • IMMIGRATION = Tous ces migrants qui rêvent de Tous ces migrants dont le rêve est de venir en France ? pour moi c’est incompréhensible , c’est de la propagande..Il vaut mieux rester à Mada, au moins vous êtes au soleil, au bord de la mer. En France, moi possède des papiers, un passeport, propriétaire d’un studio, qui parle la langue, je n’arrive pas à m’en sortir . Je galère pour bouffer, dormir , ne pas me faire assassiner. Alors un migrant…IMMIGRATION Tout cela est une fable inventée par les journaux. Un « sans papier » en France enrichira les marchands de sommeil (850 euros pour un lit à Paris, sans chauffage !!) , les patrons qui vont l’exploiter, le sous payer, etc, Conclusion : si vous n’avez pas beaucoup , beaucoup de sou, n’essayez pas de quitter Mada – La France n’est pas le Paradis – bien à vous MOFO LANY

  • offre entre particuliers .
    avec une expérience de 18 ans dans le domaine notre structure prêts a mis en place un système très fiable et légale afin de facilité l’offre de sorte que le client se trouve plus en sécurité .par conséquent si vous avez des impacte avec la banque,des difficulté financier ,des projet de constructions ou autre ,plus de souci à vous faire .
    Nous octroyons des prêts qui varient entre 5000 EURO à 900.000 EURO avec un plan de remboursement étudier selon possibilité .
    nous vous prions de biens vouloir nous contacter dans le besoins .

    mail : dridiodette02@gmail.com

    Tel : +33756837357

  • Je serais mille fois mieux avec la Peste et à Mada qu’à Paris en ce moment. Si quelqu’un veut m’héberger, je pars immédiatement ! Paris est une ville de riches et c’est une douleur d’être sans-abri; pauvre chez les riches. Mieux vaut être pauvres chez les ultra-pauvres; Et surtout AU SOLEIL. Car dormir sous zéro degré, sous la pluie, toutes les nuits , c’est pire que le risque de la peste – mon mail = vezinat33@yahoo.fr