Culture

Lalatiana – «Un concert et des surprises»

Une icône de la chanson, dont les douces ballades romantiques envoûtent depuis des générations, Lalatiana a plus que hâte de ravir, de sa voix, ses fans de la capitale, ce dimanche.

Le rendez-vous tant attendu est enfin arrivé, après des mois d’attente, nous y sommes. Les retrouvailles tant attendues avec Lalatiana égayeront le palais des Sports et de la Culture ce week-end. « Lalao iray izay tiako indrindra… », c’est à travers cette phrase, tirée de sa chanson « Misy antony », que Lalatiana convie le public à festoyer à ses côtés ce 15 juillet. L’occasion pour elle surtout de jouir de ce plaisir qui lui tient particulièrement à cœur, communier en musique avec ses fans de tous âges et de tous horizons. C’est à 14 h tapantes que le concert débutera, orchestré par Mi’Ritsoka Production déjà réputé pour sa ponctualité. C’est un show mélodieux, voire quasi-symphonique, que le public appréciera alors durant trois heures non-stop.
Les organisateurs et Lalatiana elle-même insistent, d’ailleurs, sur ce début de spectacle, qui n’est pas à rater, puisqu’ils réservent une surprise pour les inconditionnels de la diva. « Après notre rendez-vous manqué au mois d’octobre, on s’est dit qu’il fallait impérativement rattraper le coup. Un mal pour un bien donc, puisque cela nous a laissé le temps de redoubler d’effort et de moyens pour ce concert-ci », confie Lalatiana. D’autant plus que la dernière fois qu’elle a sublimé la scène du palais des Sports, date de 2012.

Un concert copieux
Une scène grandiose, à la hauteur de cette chanteuse exceptionnelle qu’est Lalatiana, ornera ainsi les lieux le temps de cet après-midi. Pour ce faire, elle sera accompagnée aussi de musiciens talentueux, voire la crème de la scène jazz nationale. Ils seront, en tout, une bonne dizaine à magnifier de leur talent, chaque composition de la diva. Nini officiera à la batterie, Hents à la guitare basse, Rija à la guitare, Njaka et Solofo aux claviers, Andry Micka, Tsanta et Anjaniony aux instruments à vent, ainsi que Mamy Liva et Vololona aux instruments à corde. En outre, la troupe Anna Quatuor accompagnera Lalatiana, de sa voix, aux chœurs tout au long du concert.
« Ce sera un concert vraiment exceptionnel durant lequel je me plairais à enchanter chacun de mes fans qui y répondront présent. Avec eux, je partagerai ce grain de folie qui m’anime depuis toujours sur scène », souligne Lalatiana. En outre, ce concert sera l’occasion pour elle de présenter officiellement un nouvel album qu’elle a réalisé avec l’un de ses camarades de toujours Rija Randrianivosoa intitulé « Double sento», sorti en début d’année. Un projet musical à travers lequel elle revisite les plus grands tubes malgaches des années 30. Nostalgique, mais néanmoins toujours aussi intemporelle, du haut de plus de trente décennies de carrière, Lalatiana promet grâce et émerveillement au public, ce dimanche, au palais des Sports et de la Culture. Hery Randria-mampianina, responsable de Mi’Ritsoka Production d’affirmer « Que le public se rassure, le concert qui débutera pile à 14h se clôturera bel et bien en apothéose à 17h tapantes. De quoi largement permettre au public de profiter pleinement de la finale de la coupe du monde peu après ». Ceci-étant, quant à la question selon laquelle elle aura ou non un ou des invités à l’occasion, Lalatiana reste assez vague. Soyez donc aux aguets pour assister à de belles surprises de sa part.

 

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité