Faits divers

Hold-up à Anosizato – Un trio armé pris au piège

Le trio armé s’apprêtait à sévir lorsque les gendarmes ont débarqué.

Trois individus armés s’apprêtaient à braquer le Shop Airtel à Anosizato lorsque les gendarmes ont débarqué. Un pistolet automatique a été pris en leur possession.

Un trio criminel en a eu pour son grade à Anosi­zato. Les trois hommes se sont fait cueillir par les forces de la gendarmerie alors qu’ils s’apprêtaient à commettre un braquage dans la soirée de mercredi. Un pistolet automatique de fabrication artisanale ainsi qu’une boîte chargeur garnie de deux cartouches ont été découverts sur la bande. D’après les informations récoltées auprès du quartier général de la Circons­cription Inter-Régionale de la Gendarmerie Nationale (CIRGN) à Antananarivo, le trio était sur le point de s’abattre sur le Shop Airtel à Anosizato lorsque les gendarmes ont découvert leurs intentions, en opérant sur base de renseignements.
La brigade territoriale de la gendarmerie nationale à Itaosy a été la première à avoir été mise au parfum de l’attaque sur le point de se commettre. Sans tarder, le commandant de brigade à Itaosy a fait une liaison avec son homologue à Fenoarivo, lequel a mobilisé des éléments d’intervention pour prendre à contre-pied les malfaiteurs. Entre temps, des gendarmes d’Itaosy se sont également dépêchés sur les lieux indiqués pour stopper le gang armé dans son élan.

Informations fiables
La gendarmerie n’a négligé aucune information dans cette affaire. L’approche s’est avérée payante. Atten­dant de pied ferme le trio, les gendarmes ont mis en place leur dispositif avant qu’ils ne passent à l’action. Forts des informations en leur possession, les gendarmes guidés par leur flair ont fait leurs preuves. Armés, les éléments ayant participé à cette opération étaient en tenue civile. Les renseignements entre leurs mains se sont avérés fiables. Les signalements des suspects correspondaient à ceux communiqués par les informa­teurs et l’intervention a pu se dérouler sans anicroche.
N’ayant rien vu venir, les malfaiteurs se sont retrouvés nez-à-nez avec l’escouade de gendarmes prêts à en découdre. Cernés, les trois individus n’ont trouvé aucune issue. Tenus en respect, ils n’ont opposé aucune résistance. Une fusillade a été de ce fait évitée.
En procédant à leur fouille, les hommes de la gendarmerie ont mis la main sur une arme de poing chargée, et prête à être utilisée.
Les trois présumés braqueurs ont été placés en garde à vue à la brigade territoriale de la gendarmerie nationale à Itaosy. Les suspects sont tous âgés d’une trentaine d’années et habitent à Amborompotsy Talatamaty, Antsenakely Arivonimamo et Ambohi­miarina Fenoarivo Alaka­misy.