Economie

Énergie – La Jirama importera son fuel lourd

La rencontre entre Andry Rajoelina et Akinwumi Adesina (1e à g.).

En attendant la mise en place des infrastructures, le président de la Républi­que a annoncé que la Jirama se chargera de l’importation de son carburant.

Nous avons la solution pour la Jirama, a lancé le président de la République Andry Rajoelina au président de la Banque africaine du développement Akinwumi Adesina dimanche dernier à Addis-Abeba alors que les deux hommes ont abordé le problème de l’énergie à Madagascar en marge du 32ème Sommet des chefs d’État et de gouvernement de l’Union africaine. Le numéro un malgache a fait savoir que le gouvernement prévoit de doubler la production d’électricité dans le pays d’ici 5 ans avec la part belle aux énergies renouvelables dans le but de réduire le cout de production.
Mais en attendant la réalisation des différents projets, le Président a indiqué que le gouvernement prévoit d’autoriser la Jirama à importer directement son fuel lourd, ce qui permettrait déjà, d’après lui, de diminuer le cout de 30%. Andry Rajoelina a par ailleurs tenu à préciser que l’État s’est fixé comme objectif d’arrêter les subventions à l’endroit de la société dès cette année.
Il a ajouté que des investissements doivent être réalisés pour approvisionner en électricité tous les Malgaches, sachant que la couverture n’est actuellement que de 15%. Pour cela il a indiqué qu’une cartographie de l’approvisionnement est déjà disponible. Dans ce sens, il est prévu entre autres la fourniture de panneaux solaires aux ménages à faible revenu conformément à la volonté du Président de rendre l’énergie accessible à tous et à prix abordable.

Multiplier par dix
Pour la réalisation des projets, Andry Rajoelina a déclaré à son interlocuteur que Madagascar a besoin du soutien de ses partenaires dont la BAD. « Nous avons la volonté et la détermination d’aller très vite (…) C’est pour cela que nous avons besoin de vous. Nous voulons que l’aide de la BAD soit multipliée par cinq voire par dix pour nous permettre d’aller vite », a lancé le Président qui n’a pas manqué de rappeler que plusieurs projets sont encore en attente de réalisation actuellement. Il a également appelé Akinwumi Adesina à une accélération du déblocage des fonds alloués à la Grande île car d’après lui, Madagascar doit rattraper le retard dans de son développement.
En réponse, le président de la BAD a assuré son soutien à Madagascar. Il a annoncé dans la foulée la venue prochaine du Vice-président de la Banque en charge de l’Energie au pays pour la mise en œuvre des divers projets.
Les deux hommes ont également abordé la question de la malnutrition. Dans le cadre du programme «Africa leaders for nutrition», Akinwumi Adesina a invité Andry Rajoelina à devenir un «Champion» de la lutte contre la malnutrition, un défi que ce dernier a accepté de relever.

Tolotra Andrianalizah