Actualités Economie

Mobile money – Orange se lance dans le micro crédit

Cette année, le projet micro crédit d’Orange sera opérationnel. Le service a connu un franc succès en Afrique et au Moyen Orient.

Après Mvola, ce sera au tour de Orange Money de se lancer dans le micro crédit. Cette année, l’opérateur projette de faire un pas dans ce tout nouveau service pour «dépanner» les petits couacs quotidiens. L’annonce a été faite par Bruno Mettling, le patron d’Orange en Afrique et Moyen Orient, lors d’une rencontre avec la presse, jeudi. Le responsable a confié que l’équipe locale est en train de ficeler le projet pour que le service soit disponible cette année même.
« L’explosion de l’utilisation d’Orange Money ne se dément pas en Afrique et au Moyen Orient.  Le service compte à son actif 30 millions d’utilisateurs. Ce qui traduit le formidable succès du mobile payment en Afrique. Le  patron d’Orange, Stephan Richard, m’a demandé de développer ce nouveau service en Afrique. Il s’agit du micro crédit permettant aux utilisateurs de ce service de contracter un crédit de quelques dizaines d’euros ou quelques euros. Pour Mada­gascar, l’équipe locale, ici, est en train de ficeler le projet et de négocier avec des banques partenaires », a confié Bruno Mettling, président directeur général d’Orange en Afrique et Moyen Orient.
Potentialités
Le mobile money ne se limite plus au simple transfert d’argent. De nombreux acteurs sont convaincus que le service regorge de beaucoup de potentialités. En Afrique, il a enregistré un formidable succès. La performance de Madagascar n’est pas moindre. D’après les chiffres publiés par le Fonds monétaire international (FMI), la proportion de la population adulte utilisant le mobile money à Madagascar a été estimée à 17% en 2016. Orange Mada­gascar revendique deux millions d’utilisateurs pour ce service.
«Il a connu une grande explosion en Afrique de l’Ouest. Ce qui confirme sa place incroyable dans la vie quotidienne des Africains. Le service est utilisé pour le paiement de la vignette automobile en Guinée. Il est aussi utilisé dans le paiement des bourses ou dans les inscriptions des étudiants, ou encore le paiement de pension de retraite. De nombreux pays l’utilisent afin de limiter la circulation de cash», soutient le haut responsable du groupe Orange.
Le micro crédit s’ajoutera ainsi à de nombreuses possibilités offertes par le service mobile money à Madagascar. Outre le simple transfert d’argent, retrait ou dépôt, il est possible de faire un pari sur des courses de chevaux, de payer ses impôts, de régler ses factures. Si, au tout début, le téléphone n’était qu’un moyen de communication, maintenant, il est devenu un portefeuille électronique.

Lova Rafidiarisoa