Actualités Culture

Jao’s pub Ambohipo – Janga Ratah envoûte les noctambules

Une soirée explosive à en couper le souffle a été programmée dans la soirée du 9 février en compagnie d’une véritable bête de scène. Du début jusqu’à la fin, l’assistance en délire a vécu une chaude ambiance assurée par Janga Ratah et son dynamique effectif composé de talentueux musiciens et de remarquables choristes ainsi que de danseurs à la fois énergiques et acrobatiques. Pour les moins connaisseurs et les retardataires, ce lead vocal aux multiples talents, ex-membre du groupe folklorique et traditionnel Saramba, fondé et géré par Dina, l’épouse du roi du salegy Eusèbe Jaojoby, s’est surpassé sur scène en manifestant une transe lors de sa prestation envoûtante. Classé au rang d’un artiste polyvalent, ce chanteur, danseur et accordéoniste, originaire d’Iharana (ex-Vohémar) s’inspire du « Maganja » dans son riche répertoire « Salegy awoe, Kaka lehilahy, Pointure araiky, Ampiakaro vintagna leroa, Tsy mavozo mifagnatriky… », et évidemment du salegy. Le « Maganja » est en réalité un style populaire, chez les Antakarana, interprété en version a cappella qu’il maîtrise parfaitement. Doté d’un potentiel varié, Janga Ratah parvient rapidement à se frayer un chemin pour s’attribuer un parcours nettement progressif dans sa jeune carrière solo.

Jean Paul Lucien