Culture

Littérature – Faribolana Sandratra honore trois décennies de poésie

La ministre Éléonore Johasy a décoré quelques membres de Faribolana Sandratra.

Perpétuer cet amour et cette passion pour la littérature auprès des générations futures.
C’est là l’essence même du Faribolana Sandratra qui célèbre, cette année, trente ans d’existence.

«La littérature, empreinte du passé et vitrine de l’avenir », c’est à travers ce leitmotiv que Faribolana Sandratra égaye ainsi la scène littéraire nationale, mais aussi celle internationale de la créativité et des inspirations de ses illustres membres depuis trois décennies maintenant.
C’est suite à l’initiative et à l’union de grands auteurs et poètes devenus depuis intemporels que le cercle des poètes a vu le jour dans les années 80. Selon les archives, c’est en 1982 que l’idée de fonder cette association est née auprès des éminents Solofo José, Lydiary, Ranoe, Elie Rajaonarison, ou encore Nalisoa Ravalitera et Niry Solosoa. C’est la date du 11 janvier 1989 qui fut plus tard retenue par ses membres pour commémorer officiellement sa création. Durant la journée d’hier Faribolana Sandratra a ainsi convié les sommités de la littérature et de la scène culturelle à célébrer cet évènement à l’Académie malgache Tsimbazaza. En présence d’Éléonore Johasy, ministre de la Culture, de la promotion de l’artisanat et de la sauvegarde du patrimoine, ainsi que le président de l’Académie malgache le Pr Raymond Ranjeva, Faribolana Sandratra s’est ainsi redécouvert principalement à la jeunesse. L’occasion pour ce dernier d’exposer son historique, ainsi que la copieuse collection d’œuvres éditées de ses auteurs membres.
Hommage à la poésie
Devenu une véritable institution au fil des ans, en plus d’être une plateforme de découverte et de partage d’exception pour tous les férus de poésie et de littérature, le cercle des poètes Faribolana Sandratra fédère depuis trois décennies maintenant des auteurs, poètes et acteurs de la littérature malgache d’horizons diverses.
Outre la célébration de ses trente ans de poésie et de littérature, l’évènement d’hier a aussi été l’occasion pour l’Académie d’honorer vingt-trois membres du Faribolana Sandratra. Parmi eux, dix ont ainsi été honorés du titre d’Officier de l’Ordre national et treize du titre de Chevalier de l’Ordre national.
L’occasion pour la ministre Eléonore Johasy de souligner « On est fiers de l’engouement que vous suscitez auprès de toutes les générations à travers votre passion pour la littérature. Outre le fait que vos inspirations, ainsi que vos écrits restent à jamais gravés dans notre histoire ».
Nalisoa Ravalitera, membre fondateur du Faribolana Sandratra d’affirmer ensuite « Cela a toujours été un privilège pour nous que de contribuer à l’émergence et à la valorisation du talent de chacun de nos membres. Ces auteurs et poètes talentueux donc, qui contribuent tous activement à la promotion de notre culture et ce même au-delà de nos frontières, par la seule force de leurs mots ».
Prémices d’une célébration qui s’annonce généreuse tout au long de cette année, l’évènement d’hier présage plusieurs manifestations festives et fraternelles autour de la poésie de la part de ce cercle de poètes.