A la une Politique

Gouvernement – Peu de places, beaucoup de prétendants

Les partis politiques adressent tendent la main à Andry Nirina Rajoelina.

Les politiciens s’activent dans les coulisses pour espérer une place au soleil. Avec vingt-et-un portefeuilles ministériels, leurs chances s’amenuisent.

Clin d’œil. Les journalistes sont très sollicités depuis quelques temps. Après la proclamation officielle des résultats du second tour par la Haute cour constitutionnelle (HCC), les félicitations à l’endroit du président élu Andry Nirina Rajoelina se multiplient. Les conférences et les déjeuner de presse s’enchaînent pour faire un clin d’œil au nouveau président de la République. Association, syndicats, politiciens et partis politiques s’empressent de lui adresser leurs vœux de succès tout en confirmant leur disposition à réaliser ensemble les treize engagements découlant l’Initiative pour l’émergence de Madagascar.
Dans l’attente de la formation du prochain gouvernement, les tractations et cogitations bouillonnent dans les coulisses. Pourtant, « 80% des membres du gouvernement sont déjà connus », affirme Andry Nirina Rajoelina lors du débat télévisé du 16 décembre. Les chances d’obtenir un portefeuille ministériel s’amenuisent bien que les prétendants soit nombreux.
Parité homme/femme
Dans une interview diffusée sur RFI, Andry Nirina Rajoelina a annoncé qu’il procèdera à la nomination du Premier ministre juste après son investiture. Pour former le gouvernement, plusieurs critères sont à considérer compte tenu de ses engagements pendant les campagnes électorales. Il est ainsi logique qu’il accorde sa confiance à sa famille politique. Des alliés qui ont entretenu le feu depuis qu’il a quitté le pouvoir en janvier 2014. Dans ses discours lors de la campagne électorale, Andry Nirina Rajoelina a par ailleurs évoqué le respect de la parité homme/femme.
La campagne électorale du Tanora malagasy vonona (TGV) a mobilisé dizaines de milliers de personnes. Dans son discours lors de la soirée de la proclamation officielle des résultats définitifs du second tour, le nouveau président de la République Andry Nirina Rajoelina a par ailleurs consacré plusieurs minutes pour les remercier.
La reconnaissance envers les régions où il a obtenu les plus de voix entrent également en jeux lors de la
formation du nouveau gouvernement. « La population d’Antsiranana a prouvé sa confiance envers le président Andry Nirina Rajoelina à travers les urnes. Nous sommes disposés à lui tendre la main et à l’accompagner pour réaliser les projets de développement qu’il a élaboré », annonce l’association des natifs d’Antsi­ra­nana (FITEFA), hier à Antani­narenina. Un message sans équivoque à considérer dans la formation du prochain gouvernement.
Outre le TGV, plusieurs partis politiques, associations et organisations syndicales se sont joints à Andry Nirina Rajoelina dans la bataille électorale. Tant bien que mal, certains « suggèrent » par voie médiatique le profil idéal d’un ministre. Un agissement qui suscite un levier de bouclier des politiciens. « Il a le plein pouvoir dans la formation du gouvernement et d’autres nominations. On peut lui suggérer mais il ne faut pas imposer », s’insurge Erick Rabeharisoa, secrétaire national du parti Leader Fanilo.
Attendu au prochain tournant par ses détracteurs, le président de la République Andry Nirina Rajoelina n’a pas le droit à l’erreur. La composition du prochain gouvernement est ainsi déterminante.

 

2 commentaires

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • Difficile mais c’est un étape qui doit affronter par le présidant! il doit bien reconnaitre ses collaborateur enfin de bien structurer le gouvernement!

  • à mon avis il se peut que forte probabilité de mouvance de TIM vont s’entreprendre avec le pdt Andry Rajoelina, d’ici certain vont se changer de couleur pour en avoir de la place

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité