Courrier des lecteurs Opinions

Le bois de rose, c’est du palissandre…

Le palissandre, c’est du bois de rose… Le nom scientifique est « Dalbergia trichocarpa »…
Au mois de novembre 2016, j’ai fait une brève conversation très intéressante avec un jeune botaniste malagasy venu à Montréal préparer son doctorat. Je ne le remercierai jamais assez car, dans l’espace de cette brève rencontre, il m’a éduqué avec calme pour la vie au niveau du palissandre et du bois de rose dans un « petit cours magistral » de moins de 10 minutes. Il n’existe pas une espèce d’arbre appelée « bois de rose » en tant que tel. Ce que tout le monde appelle le bois de rose est, en réalité, du palissandre avec plus de densité en raison du nombre des années de croissance. Si vous voulez donc, le palis­sandre, c’est du bois de rose et, le bois de rose, c’est du palissandre.
On ne parle donc pas de deux espèces dif­férentes mais d’une seule espèce dont le nom scientifique est le « Dalbergia tricho­carpa » pour Madagascar. J’en ai déduit qu’on plante du palissandre qui va devenir du bois de rose au fil des années avec la densité rouge ou rosée de l’intérieur. Cette conversation s’est terminée sur sa réponse à une question de ma part, à savoir si l’espèce palissandre, bois de rose ou « Dalbergia trichocarpa » est une espèce menacée d’extinction à Madagascar. Sa réponse est venue sans aucune hésitation : « Non ».
Comme je suis curieux de nature, je me suis mis à fouiner un peu partout depuis 2016 concernant le palissandre, le bois de rose ou le « Dalbergia trichocarpa ». Comme j’ai grandi à Madagascar et à Antananarivo parti­culièrement, j’ai été doublement surpris d’apprendre qu’au Brésil, il existe une autre variété de « bois de rose ». Le nom populaire de cet arbre est le « Jacaranda » que les Anta­na­nariviens voient fleurir au mois d’octobre un peu partout dans la ville mais surtout autour du Lac Anosy. Le nom scientifi­que de cette espèce est le « Dalbergia nigra ». Lôlô sy ny Tariny ont rendu populaire cette espèce d’arbre dans une de leurs chansons. Le jacaranda ou le « Dalbergia nigra » du Brésil donne une densité intérieure plutôt noire.
Je ne vous apprends rien, ou du moins à beaucoup d’entre nous que les planchers en bois de palissandre ont une tonalité plutôt rouge à Madagascar. Mais, ce n’est pas du tout inhabituel de voir des planchers de palissandre ayant une tonalité plutôt noire. Tout cela pour dire qu’à Mada­gascar, il existe aussi du « Dalbergia nigra ». J’ai compris la réponse du jeune doctorant de Montréal, qui était venue, sans hésita­tion que l’espèce palissandre n’est pas du tout menacée à Madagascar. Il n’y a d’ailleurs aucune raison à ce que l’espèce soit menacée à Madagascar. La psychose au niveau du « bois de rose » ne peut donc avoir qu’une autre explication que personne n’a encore pris le soin de vraiment expliquer jusqu’ici tous les tenants et les aboutissants.

Par Jean Razafindambo

3 commentaires

Cliquez pour commenter

  • OMG! avec quel genre de doctorant aviez-vous discuté?!! c’est sur que ce n’était pas un botaniste, ni rien d’ailleurs! D’abord, palissandre et bois de rose sont 2 espèces différentes mais appartenant au même genre Dalbergia. Jacaranda!!!! c’est un nom vernaculaire pouvant indiquer différentes espèces selon le lieu, et n’a rien avoir avec palissandre ni bois de rose. Ca peut représenter Dalbergia nigra au Brésil, mais à Madagascar c’est du Jacaranda mimosifolia. C’est la nécessité du nom scientifique!!! avant de publier une telle chose, ayez un vrai « petit cours magistral »

  • eh bien, dites à votre doctorant de passer un peu au département de la biologie végétale de l’Université de Tana pour apprendre au moins la base de la botanique! Qu’il sache et qu’il ne se ridiculise pas que les Dalbergia, ce sont des légumineuses alors que les Jacaranda sont des Bignoniacées. Rien à voir! Et dire qu’il va plus tard se vanter d’être diplômé d’une université aussi prestigieuse que celle de Montréal!