Océan indien

COI – Dernière étape pour le Prix Indianocéanie

Le jury évaluera cinquante six manuscrits recevables.

Les écrivains de la région n’ont pas boudé l’appel à écritures lancé par la Commission de l’océan Indien dans le cadre du Prix Indianocéanie . Quelque soixante manuscrits ont été enregistrés, témoignant ainsi de l’intérêt des auteurs. Les œuvres proposées pour la circonstance varient par leur style : roman, poésie, nouvelle, théâtre, essai, recherche…

Les membres du jury évalueront cinquante six manuscrits répondant aux critères de recevabilité. Lourde tâche en perspective pour ces écrivains, professionnels du livre ou membres de l’enseignement.

« Ce Prix promeut la singularité de notre identité régionale. Pour apprécier au mieux les manuscrits, il était indispensable de réunir un jury de qualité représentatif de l’Indianocéanie, connaisseur de sa diversité et engagé pour la promotion de la culture, de l’écriture et de la lecture. Nous avons fait appel à Aboubacar Ben Said Salim des Comores, Tsiky Rakotomavo de Madagascar, Issa Asgarally de Maurice, Dominique Dambreville de La Réunion et Zitabella Labiche des Seychelles. »
Au terme d’une première réunion, le jury s’est mis d’accord sur une méthodologie commune pour arriver dans les meilleures conditions à un choix. Mais au-delà de la désignation d’un lauréat, il a signifié sa grande satisfaction face à l’enthousiasme suscité par cette initiative portée par la COI et le Département de La Réunion, en partenariat avec l’Organisation internationale de la Francophonie et le soutien de l’agence Blue Sky.Le Prix sera remis àla fin du mois de novembre 2018 et l’œuvre primée sera éditée à trois cents exemplaires.

© JIR