A la une Politique

Campagne électorale – Actes de violence contre Rajaonarimampianina

Hery Rajaonarimampianina en plein meeting à Ambalavao, hier.

La campagne démarre à peine et déjà les meetings de certains candidats sont assaillis de perturbateurs. Les invectives et provocations entre partisans adverses sont, aussi, légions.

Des trublions. Dans la frénésie de ce début de campagne électorale, des agitateurs semblent s’employer à polluer l’ambiance. Des meetings sont perturbés, des affiches sont déchirées et des panneaux d’affi­chage mis en place par la Commission électorale nationale indépendante (CENI), sont vandalisés.
Le candidat Hery Rajaona­rimampianina, a, notamment, eu fort à faire, hier. Pour sa troisième journée de propagande, le porte-fanion du parti Hery vaovao ho an’i Madagasikara (HVM), a vu deux de ses meeting chambardés par des agitateurs. Un groupe d’individus présents dans l’assistance lors de sa visite de la commune de Mandoto se sont mis à siffler pour tenter de noyer son discours.
À Ambalavao, le candidat numéro 12 a vu ses supporters paniqués par une ruée de bovidés que certaines personnes ont décidé de sortir de leur enclos et de laisser se ruer en direction du lieu du meeting. En réaction, le candidat Rajaonari­mampianina a appelé au respect mutuel, au respect de la démocratie, de la loi et de l’État de droit, ainsi que de la liberté d’expression. Déclarant qu’il ne répondra pas au mal par le mal, il lance «sachons nous respecter».
Contacté, Jaobarison Randrianarivony, un des ténors du parti HVM déplore l’existence de perturbateurs. Il ajoute, nous ne connaissons pas leurs motivations. Il semble qu’il s’agit juste d’une volonté isolée de créer des troubles. Ce qui est étonnant c’est que seuls nos meetings en sont victimes. Aussi, avions-nous décidé de prendre certaines précautions dorénavant pour que cela ne se reproduise plus.
Si dans les meetings, des fauteurs de trouble plombent l’ambiance, les agissements entre partisans de candidats adverses torpillent, également, la courtoisie requise par les textes électoraux. Dans les rues, des factions de partisans d’un tel ou un tel n’hésitent pas à s’adonner à des invectives et des provocations mutuelles lorsqu’ils se croisent.

Sanctions
Certains, avec leur camion sonorisé squattent la devanture des quartiers généraux de leurs adversaires.
Dès la première journée de campagne, lundi, des personnes ont déploré des affiches de candidats déchirés, comme celui du candidat Jean Beriziky, à Toliara. Il y a aussi, les emplacements réservés à un candidat déterminé sur les panneaux d’affichage légal, sur lesquels les partisans d’autres candidats apposent l’affiche de leur favori. Dans certains quartiers de la capitale et ses environs, ces panneaux sont vandalisés.
Dans certains cas, les vandales semblent ne s’en prendre qu’à l’emplacement réservé aux affiches d’un ou quelques candidats donnés. Après trois jours de propagande, par ailleurs, l’anarchie gagne déjà les poseurs d’affiche qui ne respectent plus la restriction selon laquelle, seuls les emplacements prédisposés par la CENI sont les seuls points d’affichage électoraux autorisés, à part les espaces commerciaux réservés par les candidats.
La loi organique sur le régime général des élections et des référendums prévoit pourtant des sanctions pour ceux qui créent des troubles durant la campagne, et même contre les vandales. Dans son article 218, le texte prévoit des peines d’emprisonnement et des amendes contre ceux qui, pendant la campagne électorale, par discours proférés, par écrits exposés ou distribués, ont été à l’origine de rixes, bagarres ayant troublé l’ordre et la sécurité publics.
Cette loi ajoute à son article 225 une amende pouvant être assortie d’emprisonnement contre les personnes qui ont sali ou lacéré des affiches électorales, de quelque nature que ce soit. Les mêmes peines sont également appliquées à ceux qui, ont détruit ou renversé, par quelque moyen que ce soit, en tout ou en partie, des panneaux d’affichages électoraux.

22 commentaires

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • il faut qu’il comprenne que les malagasy ont en marre de lui, c’est la raison pour laquelle,les peuples ne cachent plus ses réaction sur rajaonarimampianina .il doit mettre en tête que c’est fini pour lui.

    • Mba omevo anahy ary ny antony tokony tsy hitiavana ny filoha Hery, fa indro omeko anao ny antony tokony hitiavana azy dia izao, voalohany dia filoha nisedra ny mafy izy vao tonga teo amin’ny fitondrana fa dia trano foana efa lasan’ny mpangalatra no nivantanany tao ary feno gadradraka sy kalalao. Fa aoka hazava soa ihany fa nahay nitondra izy aloha dia hainy ny namerina sy nanorina ny trano ka lasa vaovao be.

      • Resaka fitiavana io e.
        Rehefa leo ny olona dia leo. Tahaka anay.
        rehefa tia ry Harena dia tiavo.
        C’est aussi simple que ça.

        Leo ny olona. Leo an’i Hery.

      • Ka tsy efa mazava ve ireo voalazan’ny vaovao itreo eh, teo enao manao antsojay olona de aza gaga raha misy manao anao ihany koa
        Tsy mankasitraka ireo fihetsika mandika lalana tsy akoryfa io no fampianarana navelan’i Hery de aza gaga raha miatra aminy le izy izao

      • Ka na trano foana aza no nivantanany dia niaraka nanafoana ny trano izy ka tsy afaka ny hanadio tena. Tsy misy antony tokony hiarovana an ‘io olona tsy nahavita na inona na inona io koa anie.

  • Les Malagasy en a tellement mar de ce gars ! C’est honteux ! Laissez les gens parlé ils sont libre ! c’est leurs droit ! C’est ce gars qui doit ce défiscalisé ! c’est homme frauduleuse qui n’a vraiment peur ni honte des peuples Malagasy !

    • Reharehan’ny vahoaka Malagasy i Rajaonarimampianina satria nanomboka tamin’ny fitondrany no nanjaka ny demokrasia izay manaporofo ny fitiavany ny vahoaka, nilamina ihany koa ny lafiny ara-politika!

  • Nohon’ny fialonana dia betsaka ireo mamingana ity filoha iray ity, satria dia avo lenta ny fahaizany sy ny fitondrany dia tsy takatrin’ny sasany ka hany ny zavatra ataony dia ny manaratsy sy ny manenjika.

    • Avo lenta ny fahaizany?
      De tena samy manana ny « avo lenta » aminazy ka.
      Fa raha ny momba an’i Hery aloh… de aleoko tsy miteny intsony… Raha tao hoe « Midororororo » toa malefaka loatra
      atao hoe « domelina » toa tsy feno loatra.

    • Tena voafaritra ao anaty finance sy compatabilité loatra ny fahaizan’io rangahy io ka tsy hainy ny mitantana ny raharaham-pirenena noho izany mpitantam-bola no mety aminy.

  • Sambatra izay henjehina nohon’ny fahamarinana e!! Na dia maro aza ireo mpamingana dia io mbola mijoro io ny filoha mahery ary mbola miandrandra anazy ny vahoaka malagasy. Ny filoha Hery ihany no hany mahavita ity firenena ity.

  • Tsy itako loatra izay antony tsy itiavan’ny vahoaka an’i Rajaonarimampianina nefa izy no Filoha nahavita be indrindra, tsy mitombona arak’izany ny fankahalana azy, fa misy amin’ireo kandidà no misopatra ny fampielezan-kevitry ny sasany, misy kandidà ao ambadik’izao korontana izao!

  • Na maro aza ireo mizay mihezaka ny manaratsy ny filoha dia tsy mahasakana ny vahoaka maro hanotrona azy izany. Ny tena mahagaga dia misy amin’ireto olona ireto no miseho ary tena mitonona mihitsy fa avy amin’i Andry Rajoelina izy ireo. Mampametraka fanontaniana hoe tena mandala ny democratie tokoa ve i Andry?

  • Ny zava-misy eto amin’ny firenena dia olona nanao ny tsara dia haratsiana ary ny olona nanao ny ratsy dia hatsaraina ,diniho fotsiny izao zava-miseho izao,raisna ohatra fotsiny ny kandida Hery Rajaonarimampianina ,izay efa hitan’ny izao tontolo izao ny ezaka vitany nefa dia haratsiana foana izy,tsy handroso mihitsy isika raha izany toe-tsaina izany no manjaka eto.

    • lol
      I Hery ve de nanao ny tsara?
      Mijery @ inona koa ary ry Sasa tony? Ny afera taon’ny zanak’i Hery, nahafatesana olona ngah misy mahasahy miteny?

  • Agitateurs , perturbateurs?
    C’est selon
    C’est peut être tout simplement des « y en a marre » ou des « raz le bol » des discours pastoraux de Hery.
    Ou même des « j’en peux plus » , des « ta gueule, tu ment »…

  • han!naazo azy ny tany Mandoto farany teo!avy eo karamaina ny andihan’olona handroka omby mba hanaparitahana ny hetsika izay tsy nampoiziny mihintsy ny fitrangany t@ izy tonga teny antoerana