L'Express de Madagascar

50e anniversaire du Dorcas FJKM – Un internat pour jeunes filles à Antsiranana

Pour marquer le cinquantenaire de leur association, les six mille Dorcas comptent ériger une grande infrastructure. Elle commencera à recevoir ses jeunes pensionnaires en 2020.

La célébration du 50e anniversaire du Dorcas de l’Église protestante FJKM sera marquée par la construction d’une grande infrastructure à Antsiranana, un internat pour jeunes filles. L’inauguration est prévue le 8 mars 2020. C’est dans cette optique que six mille membres du Dorcas (SD) de la FJKM issues des vingt deux régions se sont réunies à Mahajanga, du 7 au 9 septembre, au complexe sportif d’Ampisikina. Elles sont appelées à être les témoins de l’évangile.
Conduites par la présidente nationale du SD, la pasteure Valimbavaka Randriamanana, elles ont ouvert, à l’occasion, la célébration du 50e anniversaire de la branche à Mahajanga. L’épouse du président de la FJKM, la pasteure Esther Andriamahazosoa, le secrétaire général et le directeur exécutif du département des Églises ainsi que le président du Comité national de la célébration ont été présents à la cérémonie et aux différentes activités, dont une levée de fonds pour ce grand ouvrage commémorant le Jubilé.

Témoins
Le culte d’inauguration de vendredi matin a été illustré par l’homélie du président synodal de la SP 17 Boina Vaovao, le pasteur Jean-Oliver Rakotomalala. Prêche tiré de l’évangile selon Saint-Jean 15/27 : «Et vous aussi, vous rendrez témoignage, parce que vous êtes avec moi dès le commencement » (Ary ianareo koa dia vavolombelona hanambara, satria efa teto amiko hatramin’ny voalohany).

Le secrétaire général de la FJKM, le pasteur Jonah Radimisaona, quant à lui, a prononcé le sermon dimanche, jour de clôture de ces trois jours.
Le vendredi 7 septembre, le directeur exécutif chargé du département des Églises, le pasteur Jaona Rakotonindrainy, a dispensé une formation aux membres du Dorcas. Le président national de la célébration du 50e anniversaire de la FJKM, Marc Ravalomanana, a aussi pris la parole. Le pasteur Dynà Rafaramalala, directeur exécutif du SD, a pour sa part, donné un cours aux jeunes membres du SD, car cette branche est aussi ouverte aux jeunes filles et non aux seules femmes âgées.

La présidente du Comité national de célébration du jubilé, Odette Rahaingoson, ancienne ministre et députée, a dirigé le culte du dimanche. Toutes les membres du SD se retrouveront dans la capitale en novembre, pour marquer l’événement.