L'Express de Madagascar

Meurtre d’un enseignant – Quatre élèves du LTC remis en liberté

Un peu soulagés. Les quatre élèves du lycée technique et commercial (LTC) impliqués dans le meurtre d’un surveillant du lycée Jean Joseph Rabearivelo, en juin, viennent récemment de bénéficier d’une mise en liberté avant-procès. Suivant les investigations journalistiques, ces mineurs suivent déjà des cours particuliers dans un quartier de la capitale. Une information filtrée au niveau du tribunal de première instance (TPI) d’Antananarivo a indiqué qu’ils ont droit au référé-liberté. « En se conformant à la jurisprudence, la chambre de l’instruction a alors accordé leur requête », a confié un magistrat près du TPI.
Ils ont présenté une garantie défense et recours, sans laquelle la Justice les aurait toujours maintenus à l’ombre, comme l’a expliqué le parquet. L’instruction dure parfois, surtout quand il s’agit de crime. L’enquête appuyée par des témoignages, expertises et contre-expertises s’avère également compliquée. Or, les prévenus peuvent nier l’ensemble des incriminations devant la chambre de l’instruction.
Il reste donc un lycéen détenu à Antanimora. Celui-ci est considéré comme l’auteur principal du meurtre du surveillant. Tous les quatre, après deux mois de placement sous mandat de dépôt à Anjanamasina, ont provisoirement été libérés. La date du procès n’a pas été signalée.