Océan indien

Maurice – Un présumé trafiquant de cannabis veut se rendre à Madagascar

Il doit se rendre à Madagascar pour réactualiser ses machines. C’est la raison pour laquelle Veer Luchoomun, le frère de la députée Sandhya Boygah, a fait une demande pour voyager alors qu’il attend que l’appel qu’il a interjeté de sa condamnation à un an de prison passe devant la Cour. C’était hier devant la magistrate Adeela Hamuth.
Veer Luchoomun, qui a été reconnu coupable de possession de cannabis avec l’intention de distribuer, doit voyager entre les 17 août et 7 septembre. «J’ai deux compagnies à Madagascar. Il est primordial pour moi de m’y rendre car il y a des machines qui doivent être mises à jour.» Il soutient être le seul à avoir les mots de passe. Et non, il ne peut pas les donner à une tierce personne de peur qu’elle ne commette des fraudes.

Contre-interrogé par Me Geetika Rampoortab, du bureau du Directeur des poursuites publiques, Veer Luchoomun a concédé que c’est sa femme qui détient la majorité des actions de ses compagnies, mais comme elle ne maîtrise pas ces technologies, elle ne pourra pas procéder à l’opération. Il a réitéré à maintes reprises qu’il rentrera au pays.
«I don’t fear prison. I will come back and will not abscond».

Sa réponse n’a pas changé lorsque la magistrate lui a demandé s’il est au courant qu’il risque la prison si jamais il perd son appel. La décision sera prononcée le 16 août.
Veer Luchoomun avait été arrêté le 28 mars 2011, à Rivière-du-Rempart. Il avait en sa possession 10,3 grammes de cannabis, d’une valeur marchande de Rs 4 800
(336 000 Ariary), dissimulés dans un sac en plastique. Il avait également été inculpé pour homicide involontaire le 4 décembre 2017, à la suite d’un accident de la route à Forbach.

© lexpress.mu

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité