A la une Actualités Politique

Eglise catholique – Retour triomphal du cardinal Tsarahazana

Le cardinal Désiré Tsarahazana a été salué par la population à travers les rues d’Antananarivo.

Le cardinal Tsarahazana est rentré, hier. Les fidèles catholiques ont envahi les rues pour l’acclamer sur son passage.

En liesse. Les fidèles catholiques ont été euphoriques pendant l’accueil du cardinal Désiré Tsarahazana, hier.
De l’aéroport d’Ivato jusqu’à la nonciature, les trottoirs et une partie de la chaussée ont été envahis par une foule agitant le drapeau jaune et blanc du Vatican, qui sont, aussi, les couleurs de l’église catholique romaine (ECAR), et le drapeau blanc rouge et vert malgache.
L’exultation débute sur le parking du salon VIP de l’aéroport. Alors que l’avion de la compagnie Air Mauri­tius, à bord duquel se trouvaient le cardinal Tsarahazana et sa suite, n’a atterri que peu après 15 heures, les centaines de fidèles étaient déjà rassemblés sur la place goudronnée. Sous un climat alternant le froid et quelques rayons de soleil, les chants d’une chorale venue spécialement d’Antsiranana, pour l’occasion, ont rythmé l’allégresse ambiante.
C’est monseigneur Paolo Rocco Gualtieri, nonce apostolique, accompagné des évêques malgaches, qui accueille le cardinal Tsarahazana, à sa descente d’avion. S’ensuivit un bref entretien avec les chefs d’institutions conduits par Hery Rajaonarimampianina, président de la République, ayant, aussi, composé le comité d’accueil.

Une force
À sa sortie du salon VIP, les clameurs de joie ont envahi l’aéroport jusqu’à ce qu’il atteigne la tribune préparée pour les séries de discours.
« Vous voir aussi nom­breux pour m’accueillir à l’aéroport remplit mon cœur de beaucoup d’émotion. Merci, je vous en suis très reconnaissant. Dès l’énonciation par le Pape François du nom des nouveaux cardinaux, j’ai ressenti votre joie. Une joie parce que Madagascar a eu un nouveau cardinal. (…) Vous voila venus nombreux, poussés par l’amour et l’allégresse. Votre présence est une grande force pour moi. Merci », déclare le cardinal Tsarahazana.
Monseigneur Odon Raza­nakolona, archevêque d’Anta­nanarivo, et le président Rajaonarimampianina, ont aussi, pris la parole pour souhaiter la bienvenue au nouveau cardinal de Mada­gascar. Les séries de discours terminées, le cardinal traverse la foule pour joindre son véhicule. Le cortège de celui qui est, aussi, le président de la Conférence des évêques de Madagascar (CEM), prend ensuite, la route, direction la nonciature, à Ivandry.
Dès sa sortie de l’enceinte de l’aéroport, jusqu’à son arrivée à Ivandry, le cardinal Tsarahazana, debout à travers le toit panoramique de son véhicule, a salué la foule des fidèles qui s’est amassée tout au long du trajet.
Ayant quitté l’aéroport d’Ivato peu après 16 heures, le convoi du cardinal était encore, à 18 heures, à hauteur d’Ambohimanarina. Le cortège a eu une grande difficulté à traverser les fidèles densément amassés tout au long de son trajet, notamment, aux endroits à proximité des écoles catholiques ou des paroisses.

« Mobilisons-nous pour faire le bien »
« Surmonter le mal par le bien », le cardinal Tsarazahazana a rappelé cette phrase tirée du Romains 12 :21, qu’il a pris comme principe régissant sa vie religieuse, hier. « Je vous demande à tous, je demande à tout Madagascar, combattons ensemble le mal et travaillons d’arrache-pied à faire le bien. C’est parce que nous laissons le mal prendre le dessus que notre personne, notre pays se détruit. Nous sommes tous responsables de notre situation déplorable. Nous seuls peuvons la surmonter ». déclare le cardinal Désiré Tsarahazana, hier.