Actualités Politique

Education – Le MEN annule la convention sur le CEG Analamahitsy

Le ministère de l’Édu­cation nationale (MEN) a annoncé hier, lors d’une conférence de presse l’annulation de la convention concernant le déplacement du CEG Analamahitsy et la construction d’une nouvelle école en remplacement de ce dernier. Cette convention a été signée par le ministère de l’Education nationale, la commune urbaine d’Antananarivo ainsi qu’un partenaire travaillant avec le ministère de l’Éducation. Le MEN affirme que ce terrain appartient à la commune urbaine d’Anta­na­narivo. Un Certificat de Situation Juridique a été découvert par le ministère de l’Education nationale.

Déclarations contradictoires
Les déclarations faites par le ministère de l’Éducation nationale ainsi que la commune urbaine d’Antananarivo sont contradictoires. D’une part, le responsable de la communication de la CUA, Dina Ramananarivo affirme que ce terrain est une propriété privée, et le propriétaire réclame son terrain. En conséquence, la CUA propose un terrain au ministère de l’Education nationale en vue de construire une nouvelle école. Selon la CUA, le CEG Analamahitsy serait donc déplacé derrière le coliseum d’Antsonjombe et une nouvelle infrastructure sera construite pour remplacer l’ancien CEG. La construction se fera d’ici la nouvelle rentrée des classes. D’autre part, le MEN, représenté par le secrétaire général, Rolland Rabeson souligne que cette école est considérée comme un patrimoine car elle a été construite depuis plus de 50 ans. L’affaire du CEG Analamahitsy reste mystérieuse. Les bruits qui ont circulé dernièrement, évoquent la vente de ce terrain, faite par la CUA et le ministère de l’Éducation nationale.

Narindra (Stagiaire)