Faits divers

GUET-APENS à Morafenobe – Un chauffeur guide tué dans une embuscade

Un chauffeur guide touristique meurt fusillé et quatre gendarmes d’escorte ont été blessés dans une embuscade survenue vendredi, dans le district de Morafenobe.

Coups de feu mortels. Un chauffeur guide touristique abattu et quatre gendarmes chargés d’escorte blessés, tel est le bilan d’une attaque à main armée, qui s’est produite à Ihorombato, commune de Beravina, district de Morafenobe, le vendredi 8 juin à 14h.
Une vingtaine de bandits de grand chemin en sont l’auteur. Ces malfaiteurs ont ciblé le convoi de la société Mada Oil, composé de trois véhicules bien identifiés, à son retour de Morafenobe. Frappée en plein tournant poussiéreux, la première voiture a quitté la route lorsque son chauffeur a été touché par le projectile droit sur son cœur.

Ce conducteur, aussi guide touristique, âgé de 35 ans est décédé sur le coup. Du coup, le 4×4 continuait à faire plusieurs tonneaux jusqu’à ce qu’il se soit couché dans le bas côté, à peu près de quatre-vingts mètres. Deux gendarmes à bord ont été blessés à cause de la violence du choc. D’après les informations reçues, les dégâts matériels ont été lourds.

La bande s’est, ensuite, approchée du tout-terrain. Quant aux deux éléments des forces de l’ordre, ils ont dû s’extraire du 4×4, avant que les bandits ne les dépouillent. Entre-temps, la deuxième voiture est passée et a poursuivi son chemin sans avoir rien entendu ni vu de la scène, à cause du nuage de poussière.

Repoussés
Les coupeurs de route ont ouvert le feu et tiré sur le dernier 4×4 depuis un contrebas, blessant deux autres gendarmes à bord.

Les malfrats ont été bloqués au milieu du champ de tirs. Les deux gendarmes en bas et ceux en haut ont riposté et réussi à les repousser. « Ils se sont enfuis sans avoir pu rien emporter », a indiqué un officier supérieur de la Gendarmerie de Melaky. L’affrontement a duré plus de trente minutes. Vers 15h 30, le renfort est arrivé et a évacué les victimes vers Tsiroanomandidy. Les deux gendarmes à bord du véhicule immolé ont été transférés au centre hospitalier de Soavinandriana.

Ce convoi a déjà été ciblé par ces bandits lors de son trajet vers Morafenobe, le dimanche 3 juin vers 17h 30. Ces assaillants ont pris la clé des champs, lorsque les éléments d’escorte ont
répliqué à leurs tirs.

1 commentaire

Cliquez pour commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

  • et pendant ce temps là 05 véhicules avec des toursites étrangers ont été attaqués sur le chemain menant vers le Tsingy de Bemaraha.

    Angamba io resaka tsy fandriampahalemanaio no isan’ny tokony ifotoran’ny fitondrana ankehitriny (ankoatr’zay resaka fanomanana fifidianana any)