Economie

Exportation – Les litchis retirés de la grande distribution

Les consommateurs européens n’ont pas été au rendez-vous. Les litchis malgaches ont été retirés de la distribution.

Les fruits phares de fin d’année exportés à hauteur de 17 000 tonnes n’ont pas satisfait l’ensemble des consommateurs européens. Des pertes sont enregistrées.

En deux mois, le prix du litchi de Mada­gascar sur le marché français est descendu à son plus bas. De 3 euros le kilo au début mois de décembre, il ne s’achète plus qu’à 0.75euro fin janvier 2019. Quatre-cent palettes ont été encore exportées par bateau vers la fin du mois de janvier, mais malheureusement, les consommateurs n’étaient plus au rendez-vous. Le litchi n’enchante plus. « Le produit est retiré des linéaires de la grande distribution, et souvent depuis le début de l’année. La difficulté d’écoulement des marchandises ne semble pas attachée à une question de prix de vente mais bel et bien à un problème de consommation. Le désintérêt des centrales d’achat de la grande distribution pour le produit répercute le manque de consommation du public, qui associe de plus en plus le litchi aux fêtes de fin d’année », rapporte le Centre technique et horticole de Tamatave (CTHT).
Le marché s’enlise avec des stocks de marchandises se dégradant en termes de qualité. Les moisissures, premier ennemi des litchis, aggravent ainsi la situation. Or, l’on sait que, les moisissures se multiplient à une vitesse non limitable même après triage.

Leçons
Le litchi est ainsi, non consommé et le stock restant ne présente pas la qualité requise pour faire chavirer l’intérêt des consommateurs. On remarque toutefois, quelques ventes de fruits de calibre XXL de bonne qualité mais à des prix très soutenus.
Pierre Gerbaud, consultant en filières horticoles, présente un survol de l’état du marché de consommation européenne. Les trois pays présentés, outre la France, montrent une tendance à la baisse de la consommation du produit, même provenant des autres pays exportateurs. Cette baisse de consommation n’est plus seulement liée à la qualité exigée mais au contexte de la consommation même. « En Belgique, le marché est toujours difficile avec l’arrêt de commercialisation de nombreux opérateurs. En Allemagne et aux Pays-Bas, la demande devient marginale. Les produits de bonne qualité se vendent car favorisés par l’avènement du Nouvel An chinois. Les prix de vente des litchis sud-africains restent stables mais poussés par le sursaut de demande pour le Nouvel An chinois. Cette redynamisation partielle risque pourtant de retomber facilement », détaille le consultant. « Je ne peux encore me prononcer sur les pertes enregistrées jusqu’ici, mais il y a pertes effectivement. Nous ne pouvions pas satisfaire notre demande européenne, et nos offres n’ont pas été à la hauteur des demandes non plus. Les raisons en sont multiples pour ne citer que le changement climatique qui a grandement affecté la qualité. Mais d’autres paramètres structurels sont en effet à revoir », reconnaît un exportateur.

 

3 commentaires

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • Les litchis arrivent sans etres mur ensuite apres 10 jours la ‘:coque » devient dure de fait les conssomateurs galerent pour les ouvrir alors que le gout est bon, chaque annee j »en apporte a ma famille qui se REGALE et la difference avec ceux venus en bateau…..,dommage cet envoi arrivant pas mur.

  • Pour avoir travailler chez un exportateur, j’ai constaté une très grande disparité dans la qualité des letchis pour une même palette de 1100 kg. En effet, les caraba arrivant au triage sont bien sûr attribuées à chacun des collecteurs. A ce niveau, on constate une qualité très variable d’un collecteur à un autre. Hors, après le soufrage, puis le conditionnement, les cartons de letchis sont mélangés lorsqu’ils sont empilés sur la palette. Ce qui fait que dans une même palette, de 180 cartons, on peut observer une bonne qualité de letchis avec des gros fruits arrivés rouges et d’autres cartons de qualité médiocre. Par conséquent, d’une palette à une autre, et dans une même palette, les letchis n’auront pas la même apparence, ni la même saveur. Pour moi, à l’arrivée en Europe, s’est la loterie à moins de trié carton par carton…….

  • Bonjour à l’équipe de l’ Express
    Ayant une épouse Malgache j’ai vécu dans votre beau pays et nous comptons revenir.
    En ce qui concerne les litchis le vrai problème est le plus souvent des prix excessivement élevés
    sur les étales d’hypermarchés Français de 4,90 au moins cher à 9,00 € ,donc le problème de la
    mévente vient de là .Nous sommes gros consommateur de litchis ce fruit est très bon pour la santé il faut trouvé
    une solution pour éviter les intermédiaires qui s’en mettent plein la poche et à partir de là nous pourrons trouver
    ces fruits beaucoup moins cher sur les étales et accessibles à tous.
    Bon courage