Region

Assises du Tourisme  – Les Mauriciens partagent leurs acquis aux Antsiranais

Une vue de la soixantaire d’opérateurs et de professionnels du tourisme de la région Diana qui ont participé aux assises pour booster le secteur.

Des opérateurs du tourisme du Nord se sont rencontrés récemment. Un Mauricien a été invité pour parler de ses expériences.

Une soixantaine d’opérateurs et de professionnels de la région Diana pour discuter de l’essor du tourisme dans le Nord de la Grande ile.
Ces premières assises du tourisme ont été initiées par la commune, en collaboration avec l’Office régional du tourisme et avec l’appui de la direction régionale du tourisme. Leur but était de mettre en avant l’Office du tourisme d’Antsiranana en tant qu’outil opérationnel transversal des opérateurs touristiques pour les inciter à s’investir dans ce secteur.
L’évènement a revêtu un caractère particulier avec la présence de Daniel Saramandif, président des Associations de professionnels du tourisme de l’île Maurice. Elle fait suite au déplacement de représentants de la commune urbaine d’Antsiranana dans l’ile voisine, en décembre, celle-ci étant le leader dans le domaine dans l’océan Indien.
« Pendant cette visite, nous avons discuté avec les Mauriciens, afin de tirer des leçons de leurs expériences et de définir des stratégies avec les partenaires clés. Nous  devons également mettre en œuvre de bonnes pratiques et favoriser l’échange dans le domaine du tourisme, avec l’aide de tous les partenaires et professionnels concernés », explique le maire d’Antsiranana, Jean Luc Djaovojozara.
À l’issue des premiers échanges, les participants ont  discuté de la qualité des services proposés aux touristes, de leur sécurité et d’un environnement sain à leur offrir. Le premier magistrat de la ville a insisté sur la nécessité de satisfaire leurs requêtes si  l’on veut faire de la région Nord, une destination phare du tourisme malgache.

Quatre points
Pour sa part, Daniel Saramandif a axé son intervention sur le développement du secteur, en partageant des points de vue sur le patrimoine touristique de la ville et en tirant quelques idées sur les acquis mauriciens.
Lors d’un débat entre ces professionnels, quatre points ont été requis, à savoir la sécurité, la santé, le développement et la création de la police du tourisme. Cela pour répondre à une question, celle de savoir comment faire venir les touristes et pérenniser la destination Antsiranana.
Diverses propositions et idées, résumées dans une quinzaine de synthèses, ont été évoquées pour booster le développement du secteur. Des commissions ont été créées pour assurer la mise en œuvre des décisions prises et pour améliorer ce qui a été entamé.
Lors de la clôture de ces assises, le maire Jean Luc Djaovojozara a sollicité la  volonté de chacun à développer ensemble le secteur tourisme par la participation et l’implication des acteurs concernés. « La balle est dans votre camp, vous les professionnels du tourisme local, la commune urbaine est là pour vous accompagner dans la réussite des objectifs », conclut-il.