Politique

Développement rapide – La Corée disposée à partager son expérience

« Nous y croyons ». Une affirmation de Lim Sang Woo, ambassadeur de la Corée du Sud à Madagascar, s’agissant de l’objectif de développement rapide mis en avant par Andry Rajoelina, président de la République nouvellement élu.
Durant une rencontre avec la presse, hier, à son bureau, à Ankorondrano, le diplomate a adressé ses félicitations au futur locataire du palais d’État d’Iavoloha, pour son élection, mais aussi, à la population pour la réussite de la présidentielle. Des félicitations que l’ambassadeur Woo a prononcées en malgache. Il a, également, fait un clin d’œil à quelques points de l’Initiative pour l’émergence de Madagascar (IEM), cheval de proue du nouveau chef d’État durant sa campagne électorale.
« Nous croyons à l’objectif de développement rapide visé par le nouveau Président. Nous avons déjà fait pareil en Corée, dans les années 60. Alors nous sommes convaincus que cela peut, aussi, se faire à Madagascar», affirme le diplomate. Sur sa lancée, il ajoute que « la Corée est disposée à partager ses expériences avec Madagascar sur ce point ». L’ambassadeur a, notamment, souligné la coopération en matière d’éducation.
Lim Sang Woo explique que pour soutenir son développement, son pays a misé sur l’éducation car, « la première richesse d’un pays, c’est son capital humain ». En attendant, une délégation de techniciens coréens arriveront à Madagascar la semaine prochaine pour faire une étude de faisabilité d’un appui à des organisations de défense de l’environnement et à des communautés locales.

1 commentaire

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • « Nous y croyons… »?
    Franchement les Coréens… c’est pas sincère.
    Miser sur l’éducation est une preuve que l’Etat (comme le votre, la Corée) comprend la plus logique des raisonnements: il n’y a plus important que le capital HUMAIN.
    Ici, ce n’est pas le cas, ici c’est le capital financier et matériel qui importent … regarder et réviser les projets IEM…
    Moi, je n’y crois pas … et beaucoup de Malagasy n’y croient pas, au moins 2 millions de ceux qui ont pu voter.