Economie

Consommation – Le prix des cigarettes en hausse

Une hausse moyenne de 50 ariary par paquet est observée depuis hier. Une tige de cigarette de marque « Good look » s’achète désormais à 250 ariary contre 200 ariary il y a encore quelques jours, de même pour le « PS rouge ». Le « Mélia » coûte maintenant 200 ariary si le « First » est monté à 150 ariary. Les fumeurs ont déjà été avertis de cette hausse des prix des cigarettes depuis le mois de décembre.

C’est l’augmentation du droit d’accise sur le tabac à quelques 432%, à compter de 2019, qui impacte sur le prix à la consommation finale. Une loi votée vers la fin de l’année par les deux chambres parlementaires. L’État voit en cette hausse une augmentation de recettes fiscales, et un appui conséquent pour la campagne anti-tabac. « L’impôt direct perçu sur la consommation se distribue entre l’Office malgache de lutte antitabac, le ministère de la Jeunesse à travers le Fonds national pour la promotion de la Jeunesse et du sport, (TAFITA), et l’État. Cette revue à la hausse du droit d’accise sur le tabac découle de la convention de Madagascar signée dans le cadre de la lutte antitabac avec l’OMS en 2005», précise Haja Ramamonjisoa, de l’ONG Ny Sahy, spécialiste en lutte antitabac.

Des investissements conséquents ont déjà été réalisés pour ne citer que la mise en place des zones non fumeurs dans les endroits publics, des campagnes de prévention du cancer car d’après le spécialiste, 2/3 des cancers sont causés par les cigarettes. Avec le comité consultatif de lutte antitabac, l’ONG Ny Sahy, positive dans la lutte avec le leitmotiv de « génération sans tabac » à partir de cette année.