Actualités Sport

Football – Barea – Fabien Boyer, la tour de la défense

Parmi les nouveaux éléments appelés chez les Barea, se trouve Fabien Boyer, défenseur central de l’US Créteil. Melvin Adrien, portier de l’AC Amiens, y figure également.

En plus de Marco Ilaima­haritra, à qui nous avons consacré une édition de notre quotidien la semaine dernière, deux autres nouveaux venus intègrent la sélection malgache pour la première fois cette semaine.
Et ce, à l’occasion du match amical de ce samedi, à Paris, contre les Comores. D’un côté, on a Fabien Boyer, qui évolue dans la charnière centrale, avec son mètre 87 et ses 80 kg. Il joue pour l’US Créteil depuis 2016, en division National 1 français.
Auparavant, il a disputé deux saisons avec Courtrai, en Belgique. Boyer a débuté sa carrière au club du Jura Sud, en France en 2010. Par la suite, il a joué pour les équipes de Rennes, d’Angers et de Châteauroux. À vingt-six ans, il bénéficie déjà d’une riche expérience. Au total, il a joué 149 matches jusqu’à aujourd’hui, dont 139 en tant que titulaire, en cham­pionnat et coupe de France ainsi qu’en championnat et coupe de Belgique.
De l’autre, on a Melvin Adrien, un jeune gardien de but de vingt-quatre ans. Lui aussi dispose d’un bon physique, 1m83 et 84 kg. Comme Boyer, le portier a également joué en championnat belge. Il y a lancé sa carrière à Mouscron en 2013, où il est resté deux ans. Il est ensuite passé par Mulhouse, en France. Depuis 2016, il évolue à l’AC Amiens, en division National 2 français. Avec ces trois clubs, il a joué 42 rencontres au total.

Naturalisation
Plusieurs nouveaux joueurs ont fait leur apparition dernièrement en équipe nationale, lors du match amical contre les Cranes ougandais, au début du mois d’octobre, et en vue de la rencontre de ce samedi contre les Cœlacanthes Comoriens. À cette occasion, penchons-nous plus profondément sur la question de la naturalisation des footballeurs, qui suit un système strict au niveau de la FIFA.
En effet, si le nom d’Ilai­ma­haritra ne laisse place à aucun doute quant à ses origines par exemple, ce n’est pas forcément le cas des au­tres. Certains alors de s’interroger à ce propos.
« Quand nous détectons un joueur à l’extérieur, il faut remonter ses origines, afin de trouver ses origines malgaches. Nous devons également nous assurer qu’il n’a pas encore joué en équipe nationale sénior pour un autre pays. Après, la validation finale se fait au niveau de la FIFA », souligne-t-on auprès de la Fédération Malgache de Football.
Il se peut donc qu’un footballeur ait déjà évolué avec des sélections étrangères, dans les catégories d’âge inférieures. Mais s’il n’a pas encore intégré une sélection senior, il peut encore opter pour un autre pays.

Haja Lucas Rakotondrazaka