Culture

Salon de la rentrée littéraire et scolaire – Les éditeurs sortent de leur tanière

Voahirana Ramalanjaona, présidente de l’Association des Librairies de Madagascar. 

La 2e édition du Salon de la rentrée littéraire et scolaire se tient ce jour jusqu’au 13 octobre à la Bibliothèque nationale à Anosy. Seize exposants participent à ce rendez-vous annuel.

Progressif. Le Salon de la rentrée littéraire et scolaire grandit au fil des années. Sa deuxième édition, qui débute aujourd’hui et qui s’étale sur trois jours, enregistre un taux de participation croissant de 300% par rapport à la précédente. Seize exposants y présentent leurs nouveautés pour l’occasion à la Bibliothèque nationale à Anosy. Les productions de l’année pour les maisons d’édition, et les fournitures scolaires de qualité pour les papeteries y sont disponibles jusqu’au 13 octobre.
Ce salon favorise la rencontre avec les auteurs malgaches et les échanges enrichissants à travers les conférences-débats et les animations à thèmes. Un rendez-vous annuel de la littérature, qui verra aussi la contribution de l’Ecoprim, une maison d’édition incontournable de la Grande île, ainsi que du groupe Prey, dont les quotidiens l’Express de Madagascar et Ao Raha, ainsi que l’hebdomadaire Hebdo de Madagascar en sont aussi les partenaires.
La cérémonie d’inauguration se déroule à 10 h, suivie d’une conférence sur le thème « Le monde littéraire », et d’une séance de dédicaces avec les auteurs présents. L’après-midi commence par « Les modes d’expression de la littérature dans le passé et de nos jours » avec Tsy Avahana Andriniela, pour se terminer avec la rencontre de Serge Creppy, un auteur francophone. D’autres sujets intéressants seront abordés durant le salon tels que « Le livre et les droits d’auteurs », « Les rôles de la femme dans la promotion de la littérature », « La littérature et les nouvelles technologies », et même « La littérature Betsimisaraka».

Autres cibles
Des stands sont spécialement aménagés pour une lecture sur place. Dans la journée du samedi, un podium accueillera une représentation de théâtre, des séances de contes pour enfants et des spectacles de slam.
« La Bibliothèque nationale favorise la sensibilisation d’autres cibles, les étudiants en particulier. Mis à part les résultats mesurables en termes de chiffre d’affaires pour les exposants, nous recherchons surtout le renforcement de la collaboration entre acteurs de la chaîne du livre à Madagascar afin de faire évoluer le marché local de l’édition, mais aussi d’avancer dans la mise en place de la politique du livre. En parallèle, le but est de faire connaître les auteurs malgaches, les éditeurs locaux et leurs nouveautés », précise Voahirana Ramalanjaona, présidente de l’Association des librairies de Madagascar et gérante propriétaire de la librairie Mille Feuilles à Behoririka. L’événement bénéficie du soutien de l’Organisation Internationale de la Francophonie, de la participation active des centres culturels français, des unions et associations d’écrivains et poètes malgaches, et des grandes maisons d’édition.