Sport

Football – éliminatoire Can – Direction Malabo pour les Barea

Les expatriés ont débarqué à Malabo hier.

Les Barea auront trois jours pour préparer la rencontre de samedi. Par la suite, ils rentreront sur un vol direct pour le match retour, dans le même avion que les Guinéens.

Deux matches pour changer l’histoire. La Grande île affrontera à deux reprises la Guinée Equatoriale, dans quelques jours, avec comme enjeu une place à la CAN.
Les Barea expatriés se sont retrouvés pour un entraînement de futsal, lundi à Paris, avant de s’envoler pour la côte ouest de l’Afrique dans la nuit de lundi à mardi. Etaient présents Métanire, Mombris, Fontaine, Dabo, Gros, Ilaimaharitra, Bôlida, Faneva Ima, Zotsara, Debakely et le nouveau venu Rayan, en compagnie du coach Dupuis.

Après ce mini-regroupement, ils ont débarqué à Malabo, hier. Le reste de la sélection, en partance de Madagascar, arrivera mercredi. Citons notamment Bapasy, Mario, Leda et Toby. Ils ont reçu le traditionnel « tso-drano », hier matin au siège de la Fédération à Isoraka.
à cette occasion, Doda Andriamiasasoa, président par intérim de la FMF, les a encouragés avec une phrase lourde de sens : « on peut le faire les gars ! »
Les Barea auront trois jours pour s’acclimater aux conditions guinéennes et pour préparer tactiquement le match de ce samedi. Rencontre comptant pour la troisième journée des éliminatoires de la Coupe d’Afri­que des Nations 2019, qui se jouera au stade Nkoatoma. Par la suite, les deux nations se retrouveront au stade de Vontovonrona, mardi.

Nouveau plan de vol
Les Barea rentreront sur le même vol direct que les Guinéens. « Un accord a été conclu dans la nuit de lundi entre les deux Fédérations. Les deux équipes voyageront sur le même vol direct. Concernant les places sur un vol commercial que nous avons réservées la semaine dernière, il s’agissait d’une précaution qu’il fallait impérativement prendre, pour éviter de ne pas pouvoir rentrer à temps si jamais les négociations n’aboutissaient pas », a rajouté Doda Andriamiasasoa.
De l’issue de cette double-confrontation décisive dépendra probablement la qualification ou non de la Grande île pour la phase finale de la CAN. Le Sénégal et Madagascar se partagent la tête du groupe A pour l’instant (4 pts), devant la Guinée Equatoriale (3 pts) et le Soudan (0 pt). Si les Barea dominent les Guinéens, ils auront pratiquement décroché leur ticket pour le Cameroun.

Jamais Madagascar n’a été aussi proche d’une première qualification historique pour la CAN. Et pourtant, aucun des candidats à la prochaine élection du nouveau président de la République n’a daigné apporter son soutien à la sélection depuis le début de la période de propagande, alors que dans d’autres pays, le football est une véritable affaire d’Etat. Qu’il s’agisse d’un soutien sincère ou que ce soit juste à titre de récupération politique, aucun n’a abordé le sujet.