Actualités Culture

Festival« Hira Gasy Makotrokotroka » – La troupe Rasohasimanga sacrée championne

La troupe Rasoahasimanga Berthine a séduit le public par une belle prestation qui leur a valu la première place, cette année.

Le rideau est tombé sur la huitième édition du festival « Hira Gasy Makatrokotroka ». La troupe de Rasohasimanga Berthine d’Ambohimandroso, a remporté le premier titre de cette année.

Un duel serré a ravi l’assistance du jardin d’Ambohijatovo venue apprécier les prestations des deux groupes finalistes de la compétition de chanson folklorique des hauts plateaux, l’après-midi du dimanche 9 septembre. La troupe Ramadison d’Anosimanjaka a disputé, pour l’occasion, la finale de la huitième édition du festival « Hira Gasy Makotrokotroka », face à celle de Rasoahasimanga Berthine d’Ambohimandroso.
Avec style, les trente et un membres de la troupe Rasoahasimanga Berthine ont brillé par leur prestation et ont récolté le maximum de points, au bout d’une heure de dur labeur. Déjà, leur apparat a d’emblée séduit. Les neuf femmes affichent une fière allure dans leur robe chatoyante en fushia et or. Pantalon noir, veste rouge, lambahoany vert, et un chapeau en paille, rendent les hommes séduisants.
Pour cette dernière ligne droite, ils ont choisi comme thème « Pour tout ce que l’on fait, on reçoit des critiques », pour la partie chanson. Accompagnés d’un battement de tambours et du son des violoncelles, les chanteurs relatent avec humour des faits réels de la société. Le coût de la vie actuelle, la peste, l’amour, la relation entre les parents et les enfants, le retournement des morts, ont été évoqués dans leurs textes, avec franchise et détachement, ce qui a amusé la foule venue nombreuse. Puis, un petit garçon d’environ cinq ans a fait une belle démonstration chorégraphique, alliant souplesse et figures typiques de la danse folklorique. Durant leur intervention, les billets d’argent pleuvaient, signe d’appréciation du public.

Concours d’excellence
La tâche pour les départager a été confiée à un chercheur spécialiste de « Hira Gasy » et à une journaliste. Qualité du spectacle, originalité des chansons, les messages à faire passer, la créativité au niveau des tenues, la cohésion de la troupe, sont les critères pris en compte. À la proclamation du résultat, la troupe Rasoahasimanga Berthine a devancé son adversaire de deux points, et remporte ainsi le titre de cette année, symbolisé par un trophée, et la coquette somme d’un million d’ariary.
« Nous sommes fiers d’être arrivés à la première place de cette compétition. La population d’Ambohimandroso va être contente de notre exploit. Ce titre va nous motiver pour aller encore plus loin », commente un des membres de la troupe gagnante, visiblement content de cette belle réalisation. La troupe de Ramadison a gagné, pour sa part, quatre cent mille ariary.
Dix troupes se sont inscrites pour cette édition. Chaque étape du concours s’est déroulée dans différents endroits de la capitale, une grande nouveauté de cette année. Faire redécouvrir et aimer la culture malgache et donner une once de concours d’excellence auprès des troupes sont les objectifs de ce festival, organisé par Haigasy Production et l’Office Régional du Tourisme d’Analamanga.

1 commentaire

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • ahoana no hanavakavahana hoe « folklore des hauts plateaux » ? nefa ery ambany dia lazaina fa « culture malgache ». Eto tsy misy ny fanavahana hoe « culture des hauts plateaux » fa « malgache ».
    mety anahirana ny sain’ny Malagasy izany fa dinio ihany.
    rehefa « folklore malagasy » dia an’ny Malagasy rehetra fa tsy hoe « hauts plateaux ».