L'Express de Madagascar

Campagne électorale – Roland Ratsiraka au chevet de sa ville

Le candidat Roland Ratsiraka a donné les détails de son programme à Toamasina.

Ancien maire de Toamasina, le candidat à l’élection présidentielle Roland Ratsiraka a rendu visite à ses anciens administrés, hier, au bord de la mer, en face du collège Saint-Joseph. Il a d’abord brossé le portrait d’un bon Président lequel doit avoir une bonne mentalité, prôner la paix, assurer la bonne gouvernance. Il doit aussi oser sanctionner ses proches, donner la priorité à la population et à la nation, renoncer à l’enrichissement personnel et bannir l’abus de pouvoir. Un bon Président doit également être conscient de la situation sociale de chaque individu. Aucun citoyen ne doit être mis en marge de la société. 
Le candidat Roland Ratsiraka a donné des détails de son programme. Il a ainsi annoncé la création de l’Agence nationale pour l’emploi et la formation professionnelle. Ceux qui n’ont pas d’emploi suivront une formation pour avoir une spécialité.
Par ailleurs des zones économiques spéciales seront mises en place. Des entreprises franches pour le textile et les matériaux de construction seront créées à Toamasina pour réduire les importations et exporter plus tard les produits en Afrique. À ce propos l’aéroport de Toamasina sera agrandi pour pouvoir accueillir les avions gros porteurs et les cargos. 
Dans le domaine de la sécurité, l’objectif de Roland Ratsiraka est d’anéantir la délinquance à Toamasina. Des caméras seront ainsi installées dans les rues et en prison.
La population s’est plainte de l’insalubrité de l’eau qu’elle boit. Roland Ratsiraka a répondu que c’est un vieux problème qu’il connaît bien et qu’il va solutionner par la rénovation des réseaux de distribution et la réhabilitation des réservoirs. 
La population a également soulevé le problème de logements et la cherté des loyers. Le candidat Roland Ratsiraka a annoncé la construction de buildings à loyer modéré qui ne devrait pas dépasser 100 000 ariary. Des propos accueillis par une salve d’applaudissements.